Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Surconsommation : à partir d’aujourd’hui, nous vivons à crédit

<a href="http://www.shutterstock.com/pic.mhtml?id=229758565&src=id" target="_blank" />Planet earth inside a raindrop closeup on a green leaf</a> © Danymages / Shutterstock
Partager

Les ressources annuelles de la population mondiale ont été consommées au 13 août, alerte l’ONG Global Footprint Network.

Nous venons de passer le " world overshoot day" : le jour du dépassement. Depuis quarante ans, l’humanité vit au-dessus de ses moyens. Et la surconsommation ne cesse d’empirer : "En moins de huit mois, elle a déjà consommé toutes les ressources naturelles renouvelables que la planète peut produire en un an, explique Le Monde. L’organisation non gouvernementale Global Footprint Network réalise ce calcul depuis une vingtaine d’années. Grâce à des données fournies par les Nations unies, elle compare l’empreinte écologique, qui mesure l’exploitation des ressources naturelles de la Terre par l’homme, avec la biocapacité de la planète, c’est-à-dire sa capacité à régénérer ses ressources et absorber les déchets, comme les émissions de gaz à effet de serre. L’ONG détermine ainsi le jour de l’année où l’empreinte écologique dépasse la biocapacité. Pour 2015, ce « jour de dépassement » est le 13 août."

Une consommation débridée

Les ressources annuelles dont dispose la population mondiale ont donc été consommées aujourd’hui. Nous les avons épuisées par une consommation débridée. "C’est au début des années 1970 que la population mondiale a, pour la première fois, consommé plus de ressources que ce que la planète était en mesure de produire dans le même temps. A l’époque, le «World Overshoot Day» (« le jour du dépassement ») avait lieu en décembre. Cette année, il tombe le 13 août déjà, soit près d’une semaine plus tôt que l’an dernier (le 19 août)" explique PressePortal. En moyenne, le «World Overshoot Day» avance  de trois jours par an depuis 1970.
Le rythme de gaspillage des matières premières s’est donc accéléré au point que le jour fatidique du « dépassement » arrive désormais quatre mois plus tôt qu’il y a 40 ans. "Il n’est pas très étonnant de constater que la consommation s’est accélérée depuis, commente le Huffington Post. Ce qui est inquiétant en revanche, c’est que le jour du dépassement arrive en 2015 six jours avant celui de l’année dernière (le 19 août 2014). Pour information, ce "World Overshoot Day" était tombé le 20 août en 2013. En deux ans donc, nous avons perdu une semaine de consommation."

Une dette qui s’alourdit d’année en année

"Même si notre calcul est approximatif, concède Mathis Wackernagel, fondateur de l’ONG Global Footprint Network et cocréateur du modèle de calcul, il montre que le dépassement est très élevé. Et que l’humanité continue d’accroître sa consommation de ressources, alors qu’elle vit déjà à crédit ". Une dette dont on paie déjà le prix : déforestation, baisse des réserves d’eau, épuisement des ressources aquatiques, accumulation de déchets et de gaz à effet de serre…" (Le Monde).
En décembre 2015, se tiendra à Paris la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques  (COP  21) qui doit adopter un accord international sur le climat. 196 gouvernements du monde entier seront représentés pour sceller un accord climatique qui entrera en vigueur en 2020. D’ici là, et sans trop attendre de ce rendez-vous mondial, chacun peut agir, modestement, pour éviter le gaspillage : « de simples petits changements au quotidien suffisent à réduire considérablement sa propre empreinte écologique et à s’engager sur la voie d’un mode de vie durable. » explique l’ONG WWF Suisse.
 Des conseils sur la manière de minimiser la consommation de ressources et de protéger l’environnement se trouvent sur https://www.wwf.ch/fr/savoir/consommation/.
 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]