Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Welcome To Paradise : « Qu’as-tu fait de ton talent ? »

DR / CCN
Thomas Delenda, Hozana
Partager

Thomas Delenda, créateur d’Hozana, réseau de prière lancé l’an passé et rassemblant plus de 50 000 priants, est venu apprendre aux festivaliers d’Hautecombe comment lancer un projet de foi sur le Web.

Le festival Welcome To Paradise aura, encore une fois cet été, rassemblé les 18-30 ans autour de la communauté du Chemin Neuf. Pendant une semaine, 1700 jeunes se sont rassemblés pour partager la joie à l’abbaye d’Hautecombe.

Une chaîne de prière géante

Thomas Delenda, le fondateur du site hozana.org, a privilégié en sortant d’HEC un projet en lien avec sa foi à une carrière à haute rémunération. Il est venu à Hautecombe avec toute l’équipe d’Hozana afin de partager son expérience.  Il propose à chacun de porter un projet de foi sur le web, au travers d’un cas pratique : le lancement d’une chaîne de prière géante animée par les jeunes du parcours. Avant le lancement de ce projet, il avait donné une conférence ouverte à tous les festivaliers intitulée « Qu’as-tu fait de ton talent ? ». Il y avait exhorté à « ne pas prendre sa retraite à 20 ans » : nous avons tous des dons que nous pouvons mettre réellement au service du bien commun, dans notre travail comme dans des initiatives parallèles. C’est ainsi que se construit progressivement la « civilisation de l’amour ».

Trouver une idée originale

Les participants au parcours se confrontent d’abord à l’exercice du brainstorming : il s’agit d’un défi créatif que de laisser ainsi venir des idées qui peuvent d’abord sembler contradictoires. Le but est de ne se restreindre aucunement pour trouver une idée originale et personnelle, qui sera tirée des pensées brutes de plusieurs personnes. En l’occurrence, avec un festival sur le thème de la joie (#sharethejoy), les participants se sont orientés vers l’humour et le rire, avec à la clé une intention de prière inattendue : « prions pour rire grâcement ». Mettre la joie véritable dans nos vies, avoir l’âme simple d’un enfant qui sait rendre grâce en toutes choses, utiliser sans modération le sourire et le fou rire que Dieu veut pour nous, voilà une intention à l’attention de tous.

Concrétiser son projet

Mais dans le monde du web, avoir une bonne idée ne suffit pas toujours : encore faut-il le faire savoir. Pour cela, il faut une bonne accroche et une diffusion large. C’est pourquoi nous nous essayons ensuite à la conception d’une vidéo éclair, de nature à convaincre ceux qui la regarderont de participer à la chaîne de prière. Un professionnel de la production de vidéos publicitaires nous donne les clés marketing de la réussite d’un tel spot : après une accroche, il faut présenter un problème et sa solution, qui passera concrètement par l’action qu’on veut faire réaliser à l’audience. Et pour que la vidéo soit réussie, il faut qu’une unité la traverse, qu’elle donne un message clair servi par un angle créatif assumé. Et avant tout, il faut énoncer abruptement quel est l’objectif du film, et quels sont les moyens à disposition.

Communiquer sur le Web

Après la production de la vidéo, il faudra encore la faire circuler pour qu’elle soit vue par le plus de monde possible et crée un engouement qui puisse donner de la joie aux gens. Les techniques de communication non plus ne sont pas extraordinaires, mais il est bon de se poser les bonnes questions, de mettre en évidence une stratégie pour ne rien oublier, ne pas laisser en suspens des points qui nous paraissent évidents sans l’être. Thomas, qui y a été confronté dans ses projets, se charge de clarifier les ficelles du grand théâtre de la communication web. Il insiste notamment sur le rôle de relais motivants qui partagent l’information et obtiennent de leurs destinataires qu’ils la partagent eux-mêmes à nouveau, selon la technique dite « de l’ambassadeur ».

En réfléchissant sur les conditions de succès et avec un peu d’audace, le web, entre autres, offre la possibilité à chacun d’entre nous de porter des projets innovants, comme les intentions de prière d’Hozana. Alors inscrivez-vous à cette chaîne de prière du rire, puis n’hésitez pas vous-mêmes à être observateur de votre entourage et à discerner quels sont vos propres talents, pour participer comme vous le pouvez à faire mieux aller la société.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]