Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 20 mai |
Saint Bernardin de Sienne
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Amiens : Un adolescent trisomique brûlé jusqu’à l’os en passant une IRM

hospital – fr

© VILevi / SHUTTERSTOCK

Mathilde Rambaud - publié le 06/08/15

Florian, âgé de 13 ans et atteint de trisomie 21, a été gravement brûlé au pouce suite à l'oubli d’un capteur sur son doigt alors qu'il passait une IRM lundi 3 août au CHU d'Amiens. Il va devoir subir une greffe.

Malgré les cris de l'adolescent, le personnel médical n'a pas réagi. Venu pour une simple IRM de routine au CHU d'Amiens (Somme), Florian, 13 ans, attend désormais, sous perfusion d’antidouleurs, une greffe réparatrice pour son pouce brûlé, déformé et fondu jusqu’à l’os. Suite à l'oubli d'un capteur, l'énergie dégagée par l'IRM a en effet chauffé à blanc le petit anneau de métal placé autour du doigt du garçon.

"Mon fils a subi une vraie torture"

Sa mère, Fanny Barreiros, crie sa colère au Courrier Picard : "Mon enfant a hurlé de douleur. Il a subi une vraie torture. Personne de l’IRM n’a vu ce qui se passait en plus d’avoir oublié le capteur en métal. Il a détruit le pouce de mon fils pendant l’examen. Je ne peux pas le digérer. J’ai retrouvé Florian qui hurlait en salle de réveil des heures après l’accident. Personne n’est venu me chercher".

Des conséquences physiques et psychologiques

"En plus d’avoir perdu l’usage de la main pour manger et écrire, l’impact psychologique est dramatique sur une personne hypersensible", ajoute-t-elle au quotidien picard. Malgré ses 13 ans, les capacités intellectuelles de Florian ne dépassent pas celles d’un enfant de 5 ans. Ne comprenant pas toutes les informations qu'il reçoit, l'adolescent ne réussit pas toujours à exprimer ce qu'il ressent.

Ses cris, alors même que les réactions de stress de l’enfant avaient été quasiment annihilées par un décontractant et un anesthésique, auraient dû alerter tout personnel hospitalier suffisamment à l'écoute de ses patients quel que soit leur profil. Pourquoi les professionnels de santé n'ont-il pas correctement réagi aux hurlements de douleur du patient ? Est-ce son profil psychologique qui les a induit en erreur et leur a fait penser à une réaction démesurée de la part d'un enfant trisomique ? 

Les parents ont décidé de porter plainte

Le comportement du jeune adolescent avec sa mère n'est depuis plus le même. Selon celle-ci, c'est l'une des caractéristiques : "Il m’en veut. Il est en colère", assure la jeune maman qui ne peut s'empêcher de se sentir coupable de ne pas avoir insisté pour retirer l'anneau dont la présence l'avait pourtant étonnée et qu'elle avait signalé aux infirmières. Les parents ont décidé de porter plainte, mais préviennent : "Pas question que [l'infirmière] prenne pour le personnel de l’IRM. (…) L’anesthésiste, le médecin et les opérateurs de l’IRM ont préparé [Florian] à l’examen sans voir le capteur sur l’autre main !".

Tags:
Trisomie 21
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement