Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Cardinal Nichols : « Le droit d’une personne à mourir donne à une autre le devoir de tuer »

© LEON NEAL / AFP
Partager

L’archevêque de Westminster, en pèlerinage à Lourdes, a exhorté dans son homélie à ne pas succomber au « grand mensonge » du suicide assisté.

"Nous apprenons que nous devons nous entendre ; nous apprenons que nous devenons plus forts quand nous marchons ensemble ; nous apprenons que nous avons besoin de temps au calme pour nous-même ; nous apprenons à regarder autour de nous ceux qui sont dans le besoin ; nous apprenons que nous gagnons plus en donnant qu’en prenant", a rappelé dans son homélie le cardinal Vincent Nichols, archevêque catholique de Westminster, aux pèlerins britanniques réunis à Lourdes dimanche dernier à l’occasion du Day of Life ("Journée de la vie").

"Chérissons la vie et embrassons la mort"

Le thème de ce pèlerinage était : "Chéris la vie, accepte la mort", et le prélat n’a pas manqué d’y faire référence à de nombreuses reprises et avec des paroles fortes : "Chérissez la vie en effet. Et, je dirais, embrassez la mort quand elle se présente, a-t-il ajouté. La vie que nous avons en ce monde est bonne, très bonne, mais elle passera. Et alors nous entrerons dans une vie qui n’aura pas de fin, en passant par la porte de la mort".

Et, reprenant les paroles du pape François qui avait adressé un message aux participant, il a dénoncé le "grand mensonge" qui consiste à "convaincre les gens que vivre avec une maladie grave n’est plus vivre". "Nous comprenons clairement les raisons qui nous poussent à nous opposer à ceux qui souhaitent introduire des lois en faveur du suicide assisté, donnant le droit aux gens de mourir quand ils le veulent. Le droit d’une personne à mourir donne à une autre le devoir de tuer, a-t-il souligné. Nous ne pouvons l’accepter."

Être prêt quand viendra l’heure de rejoindre le Père

"Nous chérissons la vie jusqu’à sa fin, tout comme nous embrassons la mort. Au cours de ce pèlerinage, nous faisons l’expérience de la vie. Nous apprenons à chérir de plus en plus cette vie, combien elle est précieuse. Nous apprenons à nous réjouir de la vie du Ciel et à embrasser ce moment où Dieu nous rappellera à Lui", a-t-il conclu, invitant à prier "pour que nous chérissions toujours la vie et la défendions de son commencement jusqu’à sa fin naturelle, et pour que soyons prêts quand notre moment viendra de rejoindre le Père".

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]