Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 28 mai |
Saint Germain de Paris
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

Le Petit Prince se réinvente au cinéma

aleteia - publié le 29/07/15

Pour le plus grand plaisir des grands comme des petits, "Le Petit Prince" imaginé par Saint-Exupéry se met au numérique et est sorti dans les salles de cinéma ce mercredi 29 juillet.

C’est une histoire dans une histoire réalisée par Mark Osbone. Le réalisateur américain connu notamment par le succès de Kung Fu Panda, Hop, ou encore le film Bob l’éponge nous en remet plein la vue et plein la tête avec le tant attendu Petit Prince sorti ce mercredi en France et en Belgique.

Un conte philosophique réinventé

Sans trahir le chef-d’œuvre d’Antoine de Saint-Exupéry, et veillant à garder la fraîcheur des dessins, Mark Osbone couple à l’histoire originale celle d’une fillette vivant dans un monde moderne et réinvente ainsi une nouvelle dimension au conte philosophique. Dans un monde où tout est calculé et qui laisse peu de place au rêve et à la spontanéité, la petite fille va pourtant faire une étrange découverte. Rapidement, une amitié se créé entre la fillette et le mystérieux aviateur qui lui fera peu à peu découvrir les plaisirs et mystères de la vie et lui apprendra que "l’essentiel est invisible pour les yeux". Et voilà que l’on rentre dans l’histoire de l’histoire, celle du Petit Prince qu’avait jadis rencontré l’aviateur. Empreint de poésie, le film invite le spectateur à vivre l’intrigue avec son cœur : écouter, regarder, s’évader, méditer, rêver… Jonglant entre images de synthèse pour le monde moderne et dessins traditionnels pour respecter l’univers de Saint-Exupéry, le film nous emmène à la rencontre du renard, de la rose, du serpent, du vaniteux et du businessman. Seul l’allumeur de réverbère semble manquer à l’appel…

Un projet qui a fait du chemin

Cela fait dix ans que l’idée du film hante les esprits de Dimitri Rassam, le producteur. Il a mis cinq ans pour convaincre Mark Osbone et les descendants de Saint-Exupéry et pour frayer un cadre légal par rapport aux droits du roman. Les spectateurs sont déjà nombreux à le remercier pour sa persévérance. "C’est vraiment une œuvre universelle, une des madeleines de Proust du XXe siècle", explique Dimitri Rassam qui a confié à l’AFP avoir pleuré à chaque fois qu’il a visionné le produit fini.

Dans la version française du film, de grandes pointures ont accepté de prêter leur voix aux différents personnages : Vincent Cassel, Marion Cotillard, Florence Foresti, Guillaume Gallienne, Vincent Lindon ou encore André Dussollier.

Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement