Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 02 décembre |
Sainte Bibiane
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Comment le rugbyman Jerry Collins s’est sacrifié pour sauver sa fille

© RAYMOND ROIG/AFP

Mathilde Rambaud - publié le 29/07/15

Au moment du choc, le jeune père se serait jeté sur sa fille de 2 mois pour la protéger. Très grièvement blessé, le nourrisson est aujourd'hui hors de danger.

Près de deux mois après le terrible accident de voiture qui a causé la mort de l’ancien joueur des All Black Jerry Collins et de son épouse Alana Madill sur une autoroute du Sud de la France, le 5 juin dernier, les premiers résulats de l’enquête policière viennent d’être dévoilés par le NZ Herald. Si les enquêteurs français avancent la thèse d’un endormissement de la conductrice qui aurait mené à la perte du contrôle du véhicule, c’est surtout l’ultime geste de l’ancien rugbyman qui attire  l’attention.

Un geste héroïque

Quelques secondes avant que sa voiture ne s’encastre dans un bus, Collins, 34 ans, se serait en effet jeté sur son bébé de 2 mois, Ayla, installée à ses côtés à l’arrière du véhicule, pour la protéger de l’impact. Cet ultime preuve d’amour d’un père pour sa fille n’aura pas été inutile : très grièvement blessée et après de longs jour dans le coma, le nourrisson a finalement pu être sauvé. 

Aujourd’hui âgée de bientôt 4 mois, Ayla a depuis retrouvé des membres de sa famille installés au Canada. Ses grands-parents, Ruth and Darrell Madill, prennent soin de leur petite-fille nuit et jour. Mais, malgré les progrès constatés, les médecins craignent qu’Ayla ne souffre toute sa vie des conséquences de cet accident. "Elle aura toujours besoin de soins intensifs continus", explique Tim Castle, l’ancien manager de Collin, au quotidien néo-zélandais. "Il est impossible de dire quel sera son état quand elle sera plus âgée", ajoute sa tante Nora.

Tags:
rugbysacrifice
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement