Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 17 mai |
Saint Pascal Baylon
home iconActualités
line break icon

Deux ans après sa disparition, le Pape demande la libération de Paolo Dall’Oglio

© P.RAZZO / CIRIC

<span style="font-family:'Avenir Next', Helvetica, Arial, sans-serif;font-size:14.001000404358px;line-height:normal;">March 4th, 2014: Fr Paolo DALL&#039;OGLIO, prior of the monastery of Mar Musa (Syria). St Ephrem ch. Paris (75) France.</span>

Radio Vatican - Publié le 27/07/15

À bientôt deux ans de l'enlèvement du jésuite Paolo Dall'Oglio en Syrie, le pape François a lancé un appel solennel à l'issue de la prière de l'Angélus ce dimanche place Saint-Pierre.

"J’adresse un appel sincère et pressant pour la libération de ce religieux estimé", a dit le Souverain Pontife. "Je ne peux pas oublier non plus les évêques orthodoxes enlevés en Syrie et toutes les personnes qui, dans les zones de conflit, ont été prises en otage", a également souligné le Saint-Père. Il a souhaité une nouvelle fois que les autorités locales et internationales s’engagent "afin que nos frères puissent retrouver rapidement la liberté". "En participant à leurs souffrances, nous voulons les porter dans la prière", a conclu le Pape.

Plus de 30 ans en Syrie

Militant du dialogue islamo-chrétien, le père Paolo Dall’Oglio s’est rendu le 27 juillet 2013 dans la ville de Raqqa au Nord-Est de la Syrie. Expulsé en juin 2012 pour avoir défendu l’opposition au régime syrien de Bachar el-Assad, le prêtre jésuite italien bravait l’interdiction de fouler le sol syrien où il a vécu pendant plus de 30 ans, notamment au monastère de Mar Moussa.

En se rendant à Raqqa, il souhaitait instaurer un dialogue entre les différentes factions hostiles au régime de Damas, se combattant entre elles. Il voulait tenter une médiation entre les groupes les plus radicaux, et en particulier auprès des djihadistes de l’État islamique en Irak et au Levant. On est sans nouvelles de lui depuis le 29 juillet 2013.

Mgr Gregorios Ibrahim, de l’Église syro-orthodoxe, et Mgr Paul Yazigi, de l’Église grecque-orthodoxe d’Antioche, ont été enlevés par des rebelles le 23 avril 2013, près d’Alep en Syrie.

Tags:
otages
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Soutane de Jean Paul II/attentat
Marzena Devoud
Qu’est devenue la soutane tachée de sang de Jean Paul II ?
2
Mgr André Joseph Léonard
Que penser des expériences de mort imminente ?
3
Camille Dalmas
Cinq choses à savoir sur le nouveau ministère laïc de Catéchiste
4
The Agonie of the garden
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
La dernière prière de Jésus
5
PRAY
Mathilde de Robien
Les cinq étapes indispensables d’une prière réussie
6
Thérèse Puppinck
Velankanni, le Lourdes de l’Orient
7
Hugues Lefèvre
13 mai 1981, 17h17 : « On a tiré sur Jean Paul II »
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement