Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 26 février |
Saint Nestor de Pamphylie
home iconActualités
line break icon

Des armes « made in France » entre les mains de Boko Haram

AK Rockefeller

Philippe Oswald - Publié le 21/07/15

Les forces tchadiennes constatent que les armes qu’elles prennent à la secte islamique sont à 40% françaises.

Tandis que les affrontements meurtriers se poursuivent dans la région du lac Tchad entre Boko Haram et les forces armées nigériennes et tchadiennes (RFI), le Tchad révèle que près de 40% des armes saisies par son armée aux combattants de Boko Haram sont de fabrication française (KOACI).

Cela ne signifie pas, a tenu à préciser le ministre tchadien de la Communication, Hassan Sylla Ben Bakari, que le Tchad accuse la France de fournir des armes aux islamistes, mais qu’il demande à Paris de mieux contrôler les circuits de vente du matériel militaire. Encore faudrait-il qu’un tel contrôle soit possible, la dispersion de l’énorme stock d’armes libyen ayant largement alimenté tous les groupes islamiques en Afrique.

Et les 60% d’armes restants ?

Quant aux 60% d’armes restant, ils sont probablement d’origine russe ou américaine. Le ministre camerounais de la Communication a rappelé pour sa part "qu’aucun pays africain ne fabrique des armes. Tous les pays africains achètent des armes auprès des pays comme la France, la Russie, les États-Unis".

Coïncidence : ce même lundi 20 juillet, Barack Obama recevait à la Maison Blanche son homologue nigérian, Muhammadu Buhari, pour l’assurer de la coopération américaine pour "vaincre les extrémistes de Boko Haram" (Le Figaro) et reprendre les livraisons des armes interrompues "en raison des exactions de l’armée régulière" (Les Échos) ; le même jour, au Cameroun, le général de brigade Donald Bolduc, chef US du commandement spécial des opérations Afrique, s’entretenait avec le président camerounais Paul Biya à propos du renforcement du partenariat stratégique pour lutter contre Boko Haram, notamment pour déminer les engins explosifs (KOACI). Un engrenage qui explique la sévère condamnation des marchands d’armes par le pape François (Aleteia).

Tags:
boko haram
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
La rédaction d'Aleteia
Le pape François accepte la renonciation du cardinal Sarah
2
ANMOL RODRIGUEZ
Ewa Rejman
Défigurée à l’acide, mannequin, Anmol livre une fabuleuse l...
3
Les moines bénédictins
Père Christian Venard
Une nouvelle abbaye bénédictine en France !
4
NEWBORN,
Mathilde de Robien
Dix prénoms originaux dérivés de Joseph
5
ANGELS
Marzena Devoud
Comment les anges communiquent-ils entre eux ?
6
Domitille Farret d'Astiès
Témoignages : heureux comme un scout !
7
Jeanne Larghero
La liberté de ne pas croire, un droit de l’homme ou un non-sens ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement