Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le père Cyril Axelrod, un évangélisateur sourd et aveugle sur le Web

Youtube
Partager

À 73 ans, avec son blog et ses vidéos, le père rédemptoriste montre comment transformer son infirmité en "cadeau" de Dieu.

 Être sourd et aveugle est pour lui "une belle leçon de vie, la plus belle !". La personne malade ou handicapée peut, à partir de sa fragilité même, devenir un témoin de la rencontre avec Jésus, avec les autres, avec la communauté, transformer son handicap en "don de Dieu". Le père Cyril Axelrod, devenu sourd à l’âge de 3 ans et complètement aveugle à l’âge adulte, en est un bel exemple.

Évangéliser en luttant contre l’exclusion

Son ministère, ses voyages, ses engagements auprès des malentendants, couvrent les cinq continents. Il connaît 15 langues, dont plusieurs langues des signes, et utilise aujourd’hui à fond Internet pour évangéliser tout en luttant contre l’exclusion des sourds et aveugles. Il est convaincu que les personnes avec un handicap sont des "anges de Dieu" chargés d’enseigner aux personnes dites "normales" les pouvoirs de "l’amour inconditionnel", et des valeurs fondamentales comme "la confiance, l’espérance, la foi et la paix intérieure" pour surmonter les difficultés de la vie, comme il en témoigne sur son blog cyrilaxelrod.wordpress.com.

L’étreinte de François et les larmes de Paul VI

"Seuls ceux qui reconnaissent leur fragilité, leurs limites, sont capables de construire des relations fraternelles et solidaires, dans l’Église et la société, et témoigner", avait dit le pape François lors de sa rencontre émouvante avec 6 000 aveugles et sourds-muets, en mars 2015 (Aleteia). Parmi eux, au premier rang, s’en trouvait un : le père Cyril, trop heureux de pouvoir rencontrer le troisième Pape de sa vie, après Paul VI (1971) et Benoît XVI (2009). "Il est très important que ces personnes deviennent les témoins d’une nouvelle attitude, que nous pouvons appeler ‘culture de la rencontre’", avait insisté le Pape ce jour-là, par opposition à la "culture du rejet" qui afflige les sociétés modernes.

Le père Cyril se souvient encore des larmes d’émotion du Bienheureux Paul VI. C’était  juste après son ordination, avant que sa maladie – le syndrome d’Usher, rétinopathie pigmentaire associée à la surdité – ne lui ôte définitivement la vue. Il avait traduit en langue des signes les paroles de la bénédiction du Pape : "Allez et prêchez l’Amour de Dieu aux sourds". Les larmes du Souverain Pontife, confie-t-il dans son autobiographie, furent pour lui "un signe des merveilles que Dieu lui réservait, lui missionnaire rédemptoriste". 

"La plus belle leçon de ma vie !"

Le père Cyril a aujourd’hui 73 ans et vit à Londres. Né en 1942 de parents juifs-orthodoxes, il s’est converti au catholicisme à l’âge de 23 ans, et a intégré à 28 ans la communauté religieuse des Pères rédemptoristes, réalisant son plus cher désir de devenir prêtre. Cette époque sera marquée par "de nouveaux apprentissages mais aussi de ruptures douloureuses et de tensions surmontées dans la foi", commente Anne Bamberg dans son article sur l’autobiographie du père Cyril Axelrod, And the Journey Begins. Seul prêtre à la fois sourd et aveugle, son ministère auprès des sourds le conduira d’Afrique du Sud en Asie du Sud-Est, puis à Macao, en passant par les États-Unis d’Amérique. Sa tâche est d’aider les personnes sourdes en leur ouvrant les portes de l’éducation et du savoir. Il ne s’en détournera jamais ! "Pour la plupart des gens, se retrouver dans les conditions d’une personne sourde ou aveugle est inimaginable et serait effroyable, explique le père Cyril sur son blog. Pour moi, cela est devenu un nouveau mode de vie." Il y a bien sûr des frustrations à surmonter, reconnaît-il, mais surtout beaucoup d’expériences de joie et de nouveaux défis à relever. "Être sourd et aveugle est devenu pour moi une grande leçon de vie, la plus grande !"

 
 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]