Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 04 août |
Saint Jean-Marie Vianney
home iconActualités
line break icon

Chine : le diocèse de Shanghai dévalisé par les autorités communistes

Eglises d'Asie

Eglises d'Asie - Publié le 11/07/15

Des millions de yuans ont été ponctionnés des comptes bancaires du diocèse catholique de Shanghai par le Bureau des Affaires religieuses.

Des mouvements inhabituels et des montants substantiels évaporés vers des comptes bancaires suspects. L’information est donnée par l’agence Ucanews et concerne le diocèse catholique de Shanghai, dont les comptes bancaires auraient été siphonnés de plusieurs dizaines de millions de yuans sur "instruction de fonctionnaires du Bureau des Affaires religieuses".

L’évêque entame sa quatrième année de détention

À l’heure où la Bourse de Shanghai plonge et inquiète les autorités chinoises, l’information peut sembler anecdotique mais elle témoigne de la crise que traverse l’Église de Shanghai, dont l’évêque, Mgr Ma Daqin, qui vient d’entamer sa quatrième année de détention en résidence surveillée, est toujours empêché d’exercer son ministère épiscopal.

Selon Ucanews, qui écrit avoir été en mesure de recouper la fiabilité de ses informateurs – lesquels s’expriment tous sous le sceau de l’anonymat en usant d’alias –, des dizaines de millions de yuans ont été transférés des comptes du diocèse vers des comptes d’institutions gouvernementales ou des comptes de personnes physiques au cours des 12 derniers mois. L’agence d’information précise que c’est le Bureau des Affaires religieuses – qui met en œuvre la politique religieuse du gouvernement et exerce une tutelle étroite sur les religions officiellement reconnues par les autorités – qui est à la manœuvre et que ses responsables agissent pour le compte de leur administration ou pour eux-mêmes. "Les mouvements sur les comptes [du diocèse] de Shanghai font partie d’une manœuvre plus vaste consistant à s’introduire dans les comptes bancaires de l’Église ; il est estimé qu’environ 90 millions de yuans [13,1 millions d’euros] ont été ainsi soustraits [à l’Église] au cours des années passées", peut-on lire dans la dépêche de Ucanews datée du 8 juillet.

Le diocèse de Shanghai, l’un des plus importants de Chine sur un plan numérique, connaît de graves problèmes de gouvernance depuis la mort de son emblématique évêque "officiel", Mgr Jin Luxian, décédé le 27 avril 2013. Dès avant cette date, le diocèse avait connu des difficultés extrêmes, notamment lorsque celui qui avait été choisi, en accord avec Rome, pour succéder à Mgr Jin avait annoncé, à l’issue de la messe de son ordination épiscopale, qu’il se démettait de ses responsabilités à la tête de la branche locale de l’Association patriotique des catholiques chinois. C’était le 7 juillet 2012, il y a un peu plus de trois ans, et dès le lendemain, les autorités chinoises "révoquaient" Mgr Ma pour le punir de cet affront fait publiquement à leur politique religieuse. Depuis, Mgr Ma est détenu en résidence surveillée au grand séminaire de Sheshan, voisin de la ville de Shanghai.

"Ils placent leurs gens aux postes-clés"

Si Mgr Ma continue de communiquer de temps à autre en postant sur son blog des réflexions personnelles, il est empêché d’exercer son ministère d’évêque. Face à ce vide, les autorités ont mis en place un "Comité de direction" du diocèse, composé de cinq prêtres. Selon une source citée par Ucanews et dont la crédibilité est attestée par l’agence catholique d’information, cette structure crée en réalité "un vide" qui permet au Bureau des Affaires religieuses et à l’Association patriotique de "renforcer leur contrôle" sur la vie et les finances du diocèse. Sur les cinq prêtres de ce Comité, deux sont plus spécifiquement chargés des questions financières et, toujours selon cette source, d’importantes sommes d’argent circulent de comptes bancaires en comptes bancaires "sur instruction des responsables des Affaires religieuses". "Lors de toutes les réunions du Comité de direction, les Affaires religieuses doivent être représentées. Vous pouvez imaginer quelles sortes de décision sont alors prises ! Ils font en sorte, de plus, de placer leurs gens aux postes-clés du diocèse", témoigne encore cette source… Lire la suite sur le site de l’agence d’information des Missions étrangères de Paris (MEP), Églises d’Asie(eda/ra)

Tags:
chine
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
La mise en garde du pape François contre la « tentation idolâtre ...
2
Lauriane Vofo Kana
Un livre pour garder l’espérance en temps de covid se hisse...
3
C8 Messe 15 août
La rédaction d'Aleteia
La diffusion de la messe du 15 août sur C8 fait réagir
4
Jeanne et Jean Bodet - Bébé Cotignac
Lauriane Vofo Kana
Meurtris par quatre fausses couches, ils accueillent leur « bébé ...
5
Caroline Becker
Les cierges de Notre-Dame de Paris brûlaient-ils toujours au lend...
6
MESSE-TRIDENTINE
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : « L’occasion d’un rapprochement en v...
7
Lauriane Vofo Kana
Pass sanitaire : les processions mariales se tiendront-elles cett...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement