Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 22 juin |
Saint Thomas More
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

États-Unis : Une étudiante californienne nourrit 600 000 sans-abris

Feeding Forward

© Feeding Forward - facebook

Arthur Herlin - publié le 04/07/15

Une jeune femme, lassée de voir de plus en plus de nourriture gaspillée par les Américains, a créé une application pour smartphone remarquable afin de nourrir les sans-abris.

Depuis trois ans qu’elle s’y consacre,  Komal Ahmad a déjà nourri pas moins de 600 000 sans-abris. Tout a commencé lorsqu’elle était encore étudiante à l’université de Berkeley en Californie. La jeune femme se promenait près du campus quand un SDF s’est approché d’elle pour lui demander un peu d’argent afin d’acheter de la nourriture. Plutôt que lui donner une petite pièce, l’étudiante décida de l’inviter à déjeuner au restaurant universitaire.

L’esprit secoué

Pendant le repas, l’homme récemment rentré d’Irak lui raconta sa vie de soldat. Ce moment de partage a comme "secoué l’esprit" de Komal, témoigne-t-elle au quotidien britannique The Independant. Loin d’être un problème de manque de production, la jeune femme a réalisé à quel point la faim aux États-Unis provenait plutôt "d’une distribution inéquitable". À la suite de cette rencontre avec le SDF, Komal Ahmad a donc eu l’idée de convaincre le réfectoire de l’université de réserver tous ses excédants de nourriture pour les refuges locaux.

Une idée aussi simple que révolutionnaire

L’initiative a carrément déclenché une réaction en chaîne : en quelques années, 140 établissements scolaires et universités à travers toute la région de San Francisco ont suivi l’exemple de Berkeley. Désormais, la jeune femme de 25 ans est la directrice d’un véritable empire non lucratif de charité baptisé Feeding Forward– ce qui pourrait se traduire en français par "nourrir en retour". 

Sa fondation de charité doit ce succès à la création d’une application pour smartphone, aussi simple que révolutionnaire. En un seul clic, n’importe quelle entreprise ou organisation d’événements se fait géolocaliser, un chauffeur livreur est ensuite dépêché sur les lieux pour récupérer la nourriture et la livrer là où elle est jugée nécessaire.

La méthode est si efficace qu’il se pourrait bien qu’elle soit reproduite un jour ou l’autre ailleurs dans le monde : "Des habitants de Nairobi, Bangalore ou encore Hong Kong nous ont écrit nous demandant d’importer Feeding Forward dans leur ville", affirme la jeune entrepreneuse. L’application, actuellement en cours de refonte, sera à nouveau opérationnelle à partir de ce mois d’août 2015.

Tags:
États-UnisGaspillagePauvretéVatican
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement