Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 02 mars |
Bienheureux Charles le Bon
home iconÉglise
line break icon

Demander l’intercession des saints, est-ce la même chose qu’invoquer les morts ?

Public Domain

Benedictus - Publié le 04/07/15

Non. Les saints, quoique morts, sont vivants dans le Christ. Et les catholiques ne prient pas les saints, ils les voient uniquement comme des "intercesseurs" auprès de Dieu.

Certains chrétiens non catholiques ne sont pas d’accord lorsque nous, catholiques, demandons aux saints qui sont au Ciel d’intercéder pour nous qui sommes sur cette terre. Pour ces personnes, solliciter l’intercession des saints serait la même chose qu’invoquer les morts, ce qui est en effet rigoureusement condamné par l’Écriture Sainte. Mais est-ce la même chose ? 

"On ne trouvera chez toi (…) personne qui use de magie, interroge les spectres et les esprits, ou consulte les morts" (Dt 18, 11). C’est sur ce passage biblique que s’appuient les non-catholiques pour condamner les catholiques quand ils demandent l’intercession des saints qui sont au Ciel. Nous sommes accusés d’invoquer les morts ! Ils nous accusent de nécromancie ! Cette accusation repose seulement sur une mauvaise interprétation des enseignements de l’Église sur la prière adressée aux saints, et aussi concernant ce passage biblique du Deutéronome. 

Occultisme, sorcellerie, magie et divination

En réalité, le texte entier se réfère à l’occultisme, et ce passage fait allusion aux personnes qui font appel à des forces sataniques en quête de pouvoir, de malédiction sur leurs ennemis, etc. Bien sûr, nous, catholiques, nous n’invoquons pas les morts, nous ne cherchons pas à ce que les saints nous apparaissent, nous n’interrogeons pas les esprits, nous n’avons pas recours à des services comme la magie, sorcellerie, divination, etc. 

Prier les saints n’a absolument rien à voir avec ce passage de la Bible. Ce passage se réfère à l’occultisme ; nulle part dans le texte il n’est dit que nous ne devons pas demander aux saints – qui sont membres du corps du Christ – d’intercéder pour nous qui sommes sur cette terre. Et pourtant, il s’en trouvera encore pour dire que demander l’intercession des saints est la même chose qu’invoquer les morts… Est-ce bien la même chose ? 

Il est le Dieu non pas des morts mais des vivants

Où est la demeure des morts ? Au Ciel ? Jésus dit dans les Écritures : "Et au sujet de la résurrection des morts, n’avez-vous pas lu ce qui vous a été dit par Dieu : Moi, je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob ? Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants" (Mt 22, 31-32).  

Dieu n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants. Les saints, les bonnes personnes sont vivants ! Ils sont décédés physiquement, cela oui. Mais que signifie réellement la mort ? La mort temporaire du corps ici sur la terre, ou la mort éternelle d’une âme qui se sépare de l’amour de Dieu ? Ceux qui sont morts dans l’amitié avec le Christ, ceux-là sont en réalité plus vivants que nous ne le sommes ici sur cette terre. 

Mais, même s’il en était ainsi, si l’évocation des morts se référait aux saints qui sont au ciel, Dieu n’aurait donc pas respecté son propre commandement dans la Transfiguration ? "(…) Six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmène à l’écart, sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière. Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s’entretenaient avec lui" (Mt 17, 1-3).  

Moïse et Élie leur apparurent et s’entretenaient avec Jésus ; Jésus n’aurait-il pas respecté son propre commandement et évoqué les morts? Ceci est beaucoup plus que de demander l’intercession d’un saint ; dans ce passage de l’Évangile, Moïse et Élie sont face à face non seulement avec Jésus, mais aussi avec ceux qui l’accompagnent. Jésus n’aurait donc pas respecté son propre commandement ? Non ! Parce que le Seigneur est le Dieu des vivants et non des morts, Moïse et Élie sont vivants, sinon Jésus nous aurait donné là un bien mauvais exemple en invoquant et s’entretenant avec les morts ; mais nous savons bien que tel n’est pas le cas. 

Intercession ne signifie pas adoration

Par conséquent, le texte du Deutéronome se réfère bien à la pratique de l’occultisme et n’a aucun lien avec ce que font les catholiques quand ils demandent l’intercession des saints. Et lorsque que nous le faisons, cela ne signifie pas que nous adorons les saints ou que nous adorons Marie : nous ne faisons que solliciter leur intercession pour nous, comme nous faisons ici sur cette terre.

Nous n’adorons pas les saints, nous ne leur attribuons rien de ce qui ne doit être attribué qu’à Dieu. Comme il a été dit au début de cet article, tout vient d’une mauvaise interprétation de ce que nous enseigne l’Église et d’une interprétation incorrecte du passage du Deutéronome. 

Adapté du portugais par Élisabeth de Lavigne

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Philip Kosloski
La prière à l’Esprit saint que Jean Paul II récitait tous l...
2
Cerith Gardiner
En cas de besoin, la très efficace prière de 5 secondes de mère T...
3
Christine Pellen
GPA : mère génétique de 10 enfants, elle ne compte pas s’arrêter ...
4
Guilhem Lignon
Timothée Dhellemmes
Vidéo : abandonné par Dieu ? La leçon de foi édifiante de Guilhem
5
BABY BOY
Mathilde de Robien
Ces prénoms de garçons qui portent en eux le sceau de Dieu
6
BLESSED CHILD
Philip Kosloski
Une courte prière pour bénir son enfant
7
Ange gardien
Isabelle Cousturié
La prière à son ange gardien pour déjouer le mal
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement