Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 27 novembre |
Fête de la Vierge Marie en son icône du signe
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Pape François : « Un vendeur d’armes ne peut pas être chrétien »

© ALESSIA GIULIANI / CPP

June 21, 2015: Pope Francis delivers his speech during a meeting with the youths, in Turin, Italy.

Sylvain Dorient - published on 27/06/15

Face à la jeunesse rassemblée à Turin dimanche, le pape François a condamné l’industrie de l’armement et rappelé que celle-ci n'était pas compatible avec la foi catholique.

« Si vous ne vous fiez qu’aux hommes, vous avez perdu », a affirmé le Pape devant des milliers de jeunes gens lors du rassemblement de Turin, dimanche 21 juin. « Cela me fait penser à ces personnes, des managers ou des hommes d’affaires, qui se disent chrétiens et qui fabriquent des armes. Ils sont difficiles à croire, ne trouvez-vous pas ? » La foule a applaudi et François a continué son discours en critiquant ceux qui investissent dans l’industrie de l’armement : « L’hypocrisie est monnaie courante de nos jours… Ils disent une chose et en font une autre ».

Les vrais « Tony Stark »

C’est la première fois que le Pape attaque aussi frontalement l’industrie de l’armement. Il avait déjà par le passé fustigé les « Tony Stark » de la vraie vie, du nom du héros de comics Iron Man, un marchand d’armes repenti qui part rétablir la justice et le bon droit à grands coups d’armes de pointe… Le 11 juin 2014, il les avait appelés des « marchands de mort », et le mois dernier les avait accusés d’entretenir les conflits pour faire de l’argent, déclarant que « le diable [entrait] par les portefeuilles ».

Une guerre mondiale « par morceaux »

À la suite de son discours, le pape François a évoqué les deux Guerres mondiales, soulignant en particulier la Shoah et le massacre des Arméniens chrétiens. Il ne craint d’ailleurs pas de qualifier les conflits internationaux en cours d’une « guerre mondiale par morceaux », alimentée par les marchands d’armes. Or, ces dernières ne peuvent garantir la paix, c’est pourquoi le Saint-Père se prononce notamment contre la notion « d’équilibre de la terreur » entre pays disposant d’ogives nucléaires. Le 7 décembre 2014, il se rapportait à l’encyclique Gaudium et Spes : la paix véritable « ne peut pas être réduite à un équilibre des pouvoirs entre ennemis ; ni être maintenue par la dictature » (n°78).

Tags:
guerrePape Françoisturin
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement