Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 06 mai |
Saint François de Laval
home iconÉglise
line break icon

Synode sur la famille, acte 2

© Sabrina Fusco / ALETEIA

La rédaction d'Aleteia - CEF - Publié le 24/06/15

Le document de travail servant de base au prochain synode sur la famille, l'Instrumentum laboris, détaille les questions qui y seront abordées. Mais de quoi parle-t-il ?

L’Instrumentum laboris (instrument de travail), feuille de route des membres du synode sur la famille à venir, reprend en le déployant le rapport de l’assemblée extraordinaire d’octobre 2014 consacré aux défis pastoraux de la famille dans la nouvelle évangélisation. Cet instrument de travail est nourri de 400 réponses issues des consultations menées dans le monde entier au sein des diocèses, des paroisses, associations, mouvements, congrégations, institutions académiques…

Ce travail sur la famille s’inscrit dans un temps long propice à la maturation des propositions et au discernement comme le souhaitait le pape François. Ce document qui porte un regard réaliste et large sur la famille s’interroge sur "la vocation et la mission de la famille dans l’Église et le monde contemporain".

La vie de famille et ses défis

La première partie décrit la réalité de la vie de famille et expose les défis d’ordre anthropologiques, culturels, sociaux et sociétaux, économiques et écologiques qui se posent aujourd’hui à la famille : pauvreté et exclusion, rôle de la femme, éducation sexuelle et bioéthique (11 à 16). À noter notamment, l’introduction de thèmes nouveaux : grand âge et veuvage, handicap, migrations (17 à 27). La question de l’affectivité est abordée dans ses aspects de fragilité, de formation (32 et 33). Celle de la vie dans ses aspects bioéthiques et pastoraux (34 et 35).

La vocation de la famille

La deuxième partie aborde la vocation de la famille. La famille, lieu unique de relations gratuites (55) est missionnaire par le simple fait de vivre la communion entre les personnes (48). Le texte traite du mariage naturel et de la plénitude sacramentelle, de l’indissolubilité vue comme don et appel, de la vie familiale et de sa fécondité. Il souligne notamment le lien intime qui unit la famille à l’Église ; lien bénéfique pour les personnes, pour la société et pour l’Église (59). Se pose aussi la question de l’attitude vis-à-vis des couples non mariés et des parcours de discernement qui peuvent leur être proposés (61, 62, 63).

Enfin, on note la place donnée à la miséricorde, révélation de la fidélité et de l’identité de Dieu pour chacun de nous : centre de la révélation de Jésus-Christ et de notre identité chrétienne (68).

La mission de la famille

La troisième partie aborde la mission de la famille, ouvrant sur le thème "famille et évangélisation", soulignant l’importance d’annoncer "l’Évangile de la famille". Annoncer "l’Évangile de la famille" est la tâche de tout le peuple de Dieu, la famille est le sujet de l’évangélisation. Elle est le lieu par excellence où vivre la tendresse (70), le pardon (105) et la miséricorde de Dieu. Elle est l’œuvre de Dieu, l’occasion d’un chemin de conversion (74 et 75).

Les questions de formation et de préparation des futurs mariés (84 à 86) comme celles des prêtres et des agents pastoraux (87 et suivants) sont soulevées. De même, l’accompagnement des mariés après le mariage est souligné (96, 97). L’instrumentum laboris insiste également sur la nécessité de prendre soin des familles blessées par un accompagnement spécifique avec un "discernement prudent et miséricordieux" (107). La question de l’accessibilité à la procédure de nullité, amplement partagée, sera aussi soumise aux pères synodaux (115).

Dans les paragraphes 120 et 121 sont exprimées les préoccupations d’intégration des personnes divorcées remariées dans les communautés chrétiennes. Les avis convergent vers la nécessaire étude d’un chemin pénitentiel à proposer aux personnes divorcés remariées (122, 123) ainsi qu’une attention pastorale à mettre en œuvre vers les personnes homosexuelles (130 à 132).

Afin de dynamiser les échanges entre les pères synodaux, les trois parties de ce document seront débattues chacune successivement pendant une semaine. Après le synode, une exhortation apostolique du pape François pourra venir souligner les sujets et questions issus de cette longue réflexion ecclésiale sur la famille, "sujet de l’évangélisation" comme le rappelle constamment le Saint-Père.

Tags:
Famille
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
POPE FRANCIS
Agnès Pinard Legry
Voici comment participer au « marathon de prière » du pape Franço...
2
WHATSAPP
Edifa
Joies et limites des groupes WhatsApp familiaux
3
POPE FRANCIS AUDIENCE
I.Media
Des sanctuaires du monde entier mobilisés pour le marathon de pri...
4
I.Media
Pourquoi la date de canonisation de Charles de Foucauld n’a...
5
CHANTEURS ORTHODOXES
J-P Mauro
[Vidéo] : prolongez la joie de Pâques avec ce sublime chant ortho...
6
Jeanne Larghero
Être mère « selon l’esprit », les trois conseils de vie de Madele...
7
La rédaction d'Aleteia
Padre Pio : sa vie, ses miracles, ses souffrances, son héritage
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement