Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Miracle eucharistique : le mystère des 230 hosties de Sienne

© Chema Cancellón
Partager

Elles sont miraculeusement conservées depuis 276 ans. Mais tout commence par un cambriolage, en 1730…

D’autres analyses furent effectuées en 1922, à l’occasion du transfert des hosties dans un cylindre de cristal de roche, en présence du cardinal Giovanni Tacci et de l’archevêque de Sienne, de Montepulciano, de Foligno et de Grosseto. Les conclusions ont été les mêmes. Il y eut d’autres examens en 1950 et 1951.

Une ultime agression en 1951

Le 5 août 1951, cinq jours avant la fête du miracle, le tabernacle fit l’objet d’une nouvelle agression, cette fois avec un objectif bien défini : en finir avec les hosties conservées de manière surnaturelle. Les profanateurs retirèrent le reliquaire et éparpillèrent les hosties sur le sol de la chapelle. Mais le dommage fut nul, et moins d’un an après, elles furent à nouveau exposées dans un nouveau reliquaire spécial, où aujourd’hui, elles peuvent être adorées. Le saint pape Jean Paul II, au cours d’une visite pastorale à Sienne, le 14 septembre 1980, s’exclama devant les hosties prodigieuses : « C’est la Présence ! ».

Les hosties miraculeuses sont gardées en permanence dans la chapelle Piccolomini les mois d’été, et dans la chapelle  Martinozzi les mois d’hiver. Les habitants de Sienne organisent de nombreuses initiatives en l’honneur des saintes hosties : l’hommage des « Contrade », l’hommage  des enfants après leur première communion, la procession solennelle de la Fête-Dieu, le Septénaire eucharistique de la fin septembre, la journée d’adoration eucharistique le 17 de chaque mois en souvenir de la récupération des hosties survenue le 17 août 1730.

Adapté du portugais par Élisabeth de Lavigne