Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Jean-Baptiste, témoin de Celui qui vient

© Communauté catholique Shalom
Partager

Au long de la liturgie, nous avons très souvent la figure de saint Jean-Baptiste. Daniel Ramos, de la Communauté catholique Shalom, nous propose de contempler le saint en tant que témoin, « martyr » en grec.

Annoncer la Bonne Nouvelle du Christ

Jean-Baptiste nous apprend à évangéliser ! À crier sans cesse qu’il est là, l’Agneau ! Il nous conduit à ne pas avoir peur de tout risquer pour cet ami, à témoigner la vérité jusqu’à l’effusion du sang. Évangéliser, c’est être un "Évangile vivant", c’est naître pour Dieu et pour les autres, grandir en sagesse, annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus, guérir, sauver, pardonner, laver les pieds des frères, se laisser crucifier et ressusciter avec le Christ ! C’est "laisser que Jésus grandisse et que je diminue" (Jn 3, 30).

Jean-Baptiste est modèle dans l’épreuve. Quand il envoie ses disciples demander à Jésus si c’était bien Lui qui devait venir ou s’il fallait en attendre un autre, nous voyons bien ici un homme qui est au cœur d’une nuit de la foi. "Cette partie de la vie de Jean-Baptiste est aussi une période d’épreuve où sa sainteté s’approfondit et s’affermit. L’amour, dit le Cantique des cantiques, est fort comme la mort ; mais il ne devient tout à fait solide qu’après avoir été éprouvé. C’est alors qu’il s’enracine profondément. À la fin de sa vie, loin d’être honoré par des récompenses humaines de ce qu’il fait, il s’enfonce dans une totale pauvreté et un total dénuement. Qu’est-ce que Dieu lui donne alors ? Les épreuves intérieures, qui donnent l’impression que sa foi même est ébranlée. Cependant, la foi de Jean n’est pas ébranlée, elle est éprouvée par ce qui éprouve toujours la foi : la manière dont les choses se passent. Jean attendait une manifestation messianique au sens le plus religieux pour les juifs pieux de son époque : non une victoire politique, mais une manifestation de Dieu dans le désert. Or, les choses ne se passent aucunement de cette manière. Jean est dans l’obscurité totale, et on comprend pourquoi il demande à Jésus une confirmation. Face à sa nuit obscure de la foi, Jean est pour nous exemplaire : il se tourne vers Jésus Lui-même" (Cardinal Jean Daniélou).

"Telle est la tendresse du cœur de notre Dieu !" (Jn 1, 78). La vie tout entière de Jean-Baptiste révèle la tendresse du Cœur de Dieu. Que ce grand saint, le plus grand de tous, comme disait Jésus, nous aide à vivre la nouveauté de Dieu au sein de nos existences. Afin que notre joie soit complète…


Daniel Ramos – Membre de la Communauté catholique Shalom

Auteur du livre
Jean-Baptiste, prophète de l’Amour Sponsal

Pages: 1 2

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]