Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Théorie du genre : les Italiens descendent dans la rue

@DR
Partager

Le Saint-Siège apporte son plein soutien à la grande manifestation populaire et non confessionnelle qui se tiendra le 20 juin, à Rome, contre l’enseignement de la théorie du "genre" dans les écoles.

"Comme dans l’histoire nous avons été capables de dire non à la colonisation politique, aujourd’hui nous devons dire non à la colonisation idéologique contre la famille… Notre monde a besoin de bonnes et fortes familles pour vaincre cette menace", déclarait le pape François lors d’une grande rencontre avec les familles à Manille, aux Philippines, en janvier dernier (Aleteia). Aujourd’hui le Saint-Siège, dans son sillage, apporte son soutien à la grande manifestation populaire et non confessionnelle qui se tiendra le 20 juin, à Rome, pour protester contre l’enseignement de la théorie du "genre" dans les écoles en Italie.   

L’Église, "experte en humanité"

"La famille, les enfants, les valeurs sont des questions qui concernent l’Église catholique", souligne Mgr Vincenzo Paglia, président du Conseil pontifical pour la famille, dans son message au comité organisateur de l’événement "défendons nos enfants". Le cardinal italien, qui souhaite "plein succès" à l’événement, rappelle que l’Église est une "experte en humanité" – c’est-à-dire intéressée par tout ce qui touche l’homme et la femme dans sa condition, son développement, son bien être, sa dignité. Elle est donc appelée, "avec amour et respect pour tous", à montrer que l’avenir du genre humain repose sur "l’apprentissage à fonder des familles fortes en amour, accueillantes et capables de former des hommes et des femmes qui se sentent réalisées dans leur mission visant à rendre le monde meilleur que celui qui nous a été  confié". Dans une société où "la tentation de vivre et de grandir seuls, se fait ‘de plus en plus menaçante, comme si autour de soi on n’avait affaire qu’à des ennemis ou des adversaires’, où ‘tout est éphémère, rapidement consommable et fluide’, souligne Mgr Paglia, il est urgent et nécessaire que les gouvernements se ressaisissent ‘de manière concrète et responsable’ en créant des occasions qui aident les jeunes générations, les encouragent, à fonder une famille et désirer avoir des enfants". 

La richesse et la grandeur de la famille chrétienne

Face à la nouvelle mentalité de ce monde, qui "s’introduit dangereusement dans les foyers (…) et empêche les familles de se construire sur des bases solides", le représentant du Saint-Siège est convaincu que la manifestation de samedi peut apporter sa pierre en secouant les consciences "de ceux qui ont vraiment à cœur le bien de l’humanité". Nos enfants, insiste-t-il, "ont le droit d’être soutenus par une famille fondée sérieusement sur le mariage. (…) Ils attendent une prise de responsabilité sérieuse et profonde qui sache leur montrer, et montrer au monde entier, toute la richesse et la grandeur de la famille chrétienne". 

"Ils veulent nous faire taire"

La manifestation de samedi prochain, qui débutera à 15 h 30 sur la place Saint-Jean-de-Latran, à Rome, sera une "grande manifestation populaire, non politique et non confessionnelle, pour donner un signal fort à la politique et transformer la majorité silencieuse de la population en une citoyenneté active", assure de son côté Massimo Gandolfini, le porte-parole du comité organisateur Défendons nos enfants. Il explique : "Nous allons vers une colonisation idéologique. Les parents ont le droit de savoir ce qu’il se passe et de décider en conséquence. (…)  Il ne s’agit pas de manifester contre quelqu’un ou contre les personnes homosexuelles mais de proposer la beauté de la famille". À ceux qui voudront les accuser d’homophobie ou de radicalisme, le porte-parole répond : "Ce sont les étiquettes qu’utilisent ceux qui n’ont pas d’idées rationnelles ou d’explications scientifiques à donner. (…) On est prêt à démonter tout ça. (…) Ils veulent nous faire taire parce que nous ne pensons pas comme eux, ceci est indigne d’une démocratie", a-t-il conclu.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]