Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 29 mai |
Sainte Ursule Ledochowska
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Une poignée de noix suffirait pour vivre (un peu) plus vieux

Les noix, antidotes contre la mort prématurée

© Fs1999 - Flickr

Arthur Herlin - publié le 16/06/15

Manger 15 g de noix par jour, l'équivalent d'une poignée, serait hautement bénéfique pour la santé, selon une étude néerlandaise.

Quelques noix seulement, consommées quotidiennement, suffiraient à réduire les risques de mortalité prématurée de 23%… Rien que ça ! Mais inutile d’en ingurgiter en grande quantité, les chances de voir sa vie se prolonger ne vont pas augmenter pour autant ! Le professeur Piet van den Brandt, principal auteur de cette étude, précise toutefois qu’il est "remarquable d’observer une réduction substantielle de la mortalité à un niveau de consommation de l’ordre de 15 g de noix par jour", rapporte la BBC

Des résultats remarquables

L’étude a été menée sur 12 000 Néerlandais, âgés de 55 à 69 ans. Pendant dix ans, entre 1986 et 1996, les chercheurs ont observé leurs habitudes alimentaires et leur état de santé, reportant leur consommation de noix quotidienne, et les résultats sont remarquables : les conclusions indiquent que les noix réduisent également le risque de maladies neurodégénératives comme Alzheimer ou Parkinson de 45%. Un régime à base de noix réduit même les maladies respiratoires de 39% et le diabète d’au moins 30%.

Les secrets des noix

La noix est très riche en lipides : en moyenne 60%. Elle est donc très énergétique : 583,3 kcal pour 100 g. Vis-à-vis des risques cardiovasculaires, ce fruit sec est intéressant car ses lipides sont essentiellement "polyinsaturés" et permettent de réduire efficacement le taux de mauvais cholestérol. Ce n’est pas là son seul secret, la noix est aussi très riche en antioxydants, elle est d’ailleurs le deuxième végétal le plus antioxydant. Les antioxydants réduisent les dommages causés par des molécules très réactives appelées "radicaux libres" qui seraient impliquées dans l’apparition des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement.

Tags:
dietetiqueSantéVatican
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement