Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 30 juillet |
Sainte Juliette
home iconActualités
line break icon

Un institut pour la paix dans la région des Grands Lacs

@Denis Allard-Pool/SIPA

La rédaction d'Aleteia - Fides / OPM - Publié le 13/06/15

L’Association des Conférences épiscopales d’Afrique centrale veut contribuer à ramener la paix dans cette région frappée par les conflits depuis des décennies.

« Notre désir est de ramener la paix dans la région, parce que sans la paix, le développement tant attendu par les populations locales, n’est pas possible », a affirmé le Père Edouard Mobili, Secrétaire général de l’Association des Conférences épiscopales d’Afrique centrale (ACEAC), en présentant l’Institut pour la paix et la réconciliation dans la région des Grands Lacs africains, région qui se trouve, depuis des décennies, au centre de différents conflits.

Opérationnel en octobre

L’initiative a été entreprise par l’ACEAC, qui regroupe les Evêques du Burundi, de République démocratique du Congo et du Rwanda.Ce n’est pas un hasard si la ville congolaise de Bukavu a été choisie comme siège de l’Institut, attendue qu’elle se trouve à la frontière entre les trois Etats. Bukavu est en outre le chef-lieu du Sud Kivu, la province de l’ouest de la République démocratique du Congo qui, avec le Nord Kivu, est bouleversée par les activités de divers groupes armés dont certains sont originaires des pays limitrophes.Le nouvel Institut, qui sera opérationnel en octobre, est vu comme un instrument à la fois pastoral et universitaire.

Cinq mastères complémentaires

Y seront proposés cinq mastères complémentaires relatifs aux thèmes de la paix, de l’environnement et des ressources naturelles ; de la paix et des problématiques liées à la famille ; de la paix et des moyens de communication ; de la paix et du bon gouvernement et enfin de la paix et de l’éducation civique.L’Institut, dont le siège se trouvera dans une aile du Grand Séminaire de Bukavu, a comme partenaire l’Université catholique de Bukavu, l’Université catholique et l’Université publique de Kinshasa, la Chaire UNESCO de Bukavu, l’Université du Rwanda et l’Université de San Diego (Etats-Unis). Les langues de travail en seront le français et l’anglais.

Tags:
newsletter opm
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Christophe Dickès
Traditionis Custodes : « La diversité des rites fait la richesse ...
2
ELDERLY MAN
Philip Kosloski
Ce psaume qui souligne avec justesse la beauté de la vieillesse
3
MARIAGE
Timothée Dhellemmes
Pass sanitaire : quelles sont les règles pour les mariages ?
4
HIDILYN DIAZ
La rédaction d'Aleteia
Jeux Olympiques : la médaille miraculeuse sur le podium !
5
SCROVEGNI
Agnès Pinard Legry
Les splendides fresques de Giotto désormais au patrimoine mondial...
6
Caroline Becker
Les cierges de Notre-Dame de Paris brûlaient-ils toujours au lend...
7
Martin Steffens
Martin Steffens : « Le pass sanitaire est une défaite de la moral...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement