Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
Aleteia

Le Pape crée un tribunal pour juger les évêques ayant couvert des abus sexuels

Partager

Le Saint-Père vient d’annoncer la création d’une instance judiciaire destinée à juger les évêques accusés d’avoir couvert des abus sexuels.

C’est une nouvelle démonstration de la volonté du pape François de combattre les abus sexuels au sein de l’Église catholique (lire notre article "Pédophilie : le Saint-Siège passe à la vitesse supérieure"). Le Souverain Pontife vient de donner son feu vert mercredi 10 juin à la création d’une instance judiciaire chargée de juger les évêques s’ils ont couvert des abus sexuels commis par des prêtres dans leur diocèse.

Ces évêques pourront ainsi être jugés pour "manquement à leur devoir professionnel" par cette "nouvelle instance judiciaire à l’intérieur de la Congrégation pour la doctrine de la foi". Le fait qu’un évêque ayant couvert les abus sur mineurs par des prêtres de son diocèse soit un délit reconnu et puni par le Vatican était justement l’une des demandes des associations d’anciennes victimes de prêtres pédophiles.

Selon le compte-rendu de Xavier Sartre, sur Radio Vatican, c’est le cardinal O’Malley, figure de proue de la lutte contre les abus sexuels, qui a proposé une initiative de la Commission pontificale pour la Protection des mineurs concernant les dénonciations d’abus de fonction épiscopale ainsi que les dénonciations d’abus sexuels sur les mineurs et les adultes vulnérables par des membres du clergé.

Cinq propositions ont ainsi été soumises au Pape qui les a approuvées. Il s’agit de donner aux congrégations pour les évêques, pour l’Evangélisation des peuples et pour les Eglises orientales, la compétence de recevoir et d’examiner les dénonciations d’abus de fonction des évêques. Il est demandé au Pape de donner mandat à la Congrégation pour la Doctrine de la Foi pour juger les évêques soupçonnés d’abus de fonction. A cet effet, le Pape est invité à créer une nouvelle section judiciaire au sein de la Congrégation et d’en nommer le personnel. Le Pape devrait aussi nommer un secrétaire pour aider le préfet en ce qui concerne ce tribunal. Enfin, il est recommandé d’évaluer le travail qui sera mené cinq ans après la mise en application de ces recommandations.