Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 24 novembre |
Saint Clément Ier
home iconActualités
line break icon

Pakistan : Les agresseurs de Malala relâchés secrètement

AFP

A picture taken on February 18, 2014 shows Pakistani schoolgirl Malala Yousafzai, who survived being shot in the head by the Taliban, leaving after attending a press conference at the Zaatri refugee camp, near the Jordanian border with Syria. The chairman of the Norwegian Nobel Committee, Thorbjorn Jagland, announced that Malala Yousafzai has been awarded the Nobel Peace Prize 2014 at the Nobel Institute in Oslo on October 10, 2014. AFP PHOTO/STR

Arthur Herlin - Publié le 08/06/15

Ils avaient pourtant bel ét bien été condamnés à la prison à perpétuité, mais les talibans coupables de la tentative de meurtre sur la jeune activiste Malala sont de nouveau en liberté...

Le dossier aurait dû être clos le mois dernier, mais il n'en sera finalement pas ainsi : l'affaire Malala connaît un nouveau rebondissement. Alors qu'ils cherchaient à connaître le lieu d'emprisonnement des agresseurs de la jeune activistes, les journalistes du Daily Mirror ont fait une découverte glaçante : selon eux, huit des dix talibans reconnus coupables de la tentative d'assassinat sur la jeune fille ont tout simplement été relâchés.

Ses ravisseurs "acquittés"

Récemment contacté par la BBC, un porte-parole du Haut-commissariat du Pakistan à Londres a affirmé que ces huit hommes avaient été purement et simplement acquittés a posteriori en raison "d'un manque de preuves". Pourtant, ces hommes du Tehreek-i-Taliban Pakistan (TTP) avaient été arrêtés par l'armée pakistanaise après avoir revendiqué la tentative d'assassinat de la jeune militante. À seulement 11 ans, Malala Yousafzai avait condamné dans une vidéo les exactions commises par les talibans. Trois ans plus tard, le 9 octobre 2012, elle était victime d'une attaque à la kalachnikov. Blessée grièvement par une balle à la tête, elle avait finalement survécu et obtenu quelques années plus tard, le 10 octobre 2014, le prix Nobel de la paix. Le 30 avril dernier, un tribunal pakistanais antiterroriste condamnait ses agresseurs à la peine maximale : 25 ans de prison, ce qui correspond à la prison à perpétuité dans le droit pakistanais.
Contrairement au premier procès qui avait été mondialement suivi, ce second et dernier jugement n'a pas été rendu public, réunissant sans doute les conditions requises pour permettre une telle issue. 

Tags:
malala yousafzaipakistanVatican
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
La rédaction d'Aleteia
L'ultime enregistrement de Michael Lonsdale s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement