Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 23 juin |
Sainte Etheldrede
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Pakistan : Les agresseurs de Malala relâchés secrètement

Pakistani schoolgirl Malala Yousafzai awarded the Nobel Peace Prize 2014

AFP

A picture taken on February 18, 2014 shows Pakistani schoolgirl Malala Yousafzai, who survived being shot in the head by the Taliban, leaving after attending a press conference at the Zaatri refugee camp, near the Jordanian border with Syria. The chairman of the Norwegian Nobel Committee, Thorbjorn Jagland, announced that Malala Yousafzai has been awarded the Nobel Peace Prize 2014 at the Nobel Institute in Oslo on October 10, 2014. AFP PHOTO/STR

Arthur Herlin - publié le 08/06/15

Ils avaient pourtant bel ét bien été condamnés à la prison à perpétuité, mais les talibans coupables de la tentative de meurtre sur la jeune activiste Malala sont de nouveau en liberté...

Le dossier aurait dû être clos le mois dernier, mais il n'en sera finalement pas ainsi : l'affaire Malala connaît un nouveau rebondissement. Alors qu'ils cherchaient à connaître le lieu d'emprisonnement des agresseurs de la jeune activistes, les journalistes du Daily Mirror ont fait une découverte glaçante : selon eux, huit des dix talibans reconnus coupables de la tentative d'assassinat sur la jeune fille ont tout simplement été relâchés.

Ses ravisseurs "acquittés"

Récemment contacté par la BBC, un porte-parole du Haut-commissariat du Pakistan à Londres a affirmé que ces huit hommes avaient été purement et simplement acquittés a posteriori en raison "d'un manque de preuves". Pourtant, ces hommes du Tehreek-i-Taliban Pakistan (TTP) avaient été arrêtés par l'armée pakistanaise après avoir revendiqué la tentative d'assassinat de la jeune militante. À seulement 11 ans, Malala Yousafzai avait condamné dans une vidéo les exactions commises par les talibans. Trois ans plus tard, le 9 octobre 2012, elle était victime d'une attaque à la kalachnikov. Blessée grièvement par une balle à la tête, elle avait finalement survécu et obtenu quelques années plus tard, le 10 octobre 2014, le prix Nobel de la paix. Le 30 avril dernier, un tribunal pakistanais antiterroriste condamnait ses agresseurs à la peine maximale : 25 ans de prison, ce qui correspond à la prison à perpétuité dans le droit pakistanais.
Contrairement au premier procès qui avait été mondialement suivi, ce second et dernier jugement n'a pas été rendu public, réunissant sans doute les conditions requises pour permettre une telle issue. 

Tags:
Chrétiens au PakistanVatican
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement