Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Laurent Grzybowski : « À ceux qui rêvent sans fin »

Partager

L'auteur, compositeur et interprète, catholique engagé, sort un nouvel album ! Qu’est ce qui aujourd'hui le fait « rêver sans fin » ? Aleteia lui a posé la question.

Laurent Grzybowski a découvert la chanson à 6 ans, dans la chorale Mini-Hosanna, à l’église Saint Ignace, à Paris.

Aleteia : Dans votre nouvel album, vous avez choisi de partager vos rêves en chansons ? Est-ce bien sérieux de rêver aujourd’hui ?

Laurent Grzybowski Face à la sinistrose ambiante, je voudrais inviter ceux qui m’écoutent à regarder le monde autrement et à lever les yeux vers le ciel pour y trouver des raisons de vivre et d’espérer. Pour moi, rêver ce n’est pas seulement s’émerveiller, c’est aussi s’indigner pour retrousser ses manches. Je crois qu’à l’origine de tout engagement, il y a toujours un rêve, un souffle qui ouvre la route, une étoile qui indique la direction.

Mes chansons sont inspirées par l’actualité : les sans-abris, les Roms, Haïti, la laïcité, les nouvelles formes d’esclavage. Cet album est une manière pour moi de partager mes combats : la paix, la non-violence, le refus des racismes et des discriminations, la coexistence entre les êtres et le dialogue des cultures et des religions. … Il a d’ailleurs été réalisé en partenariat avec Coexister (http://www.coexister.fr/), le mouvement interreligieux des jeunes.

Au-delà du rêve, quel message voulez-vous transmettre ?

Un message de fraternité, directement inspiré de l’Evangile. Celui en qui je crois, Jésus le Christ, ne s’adresse pas qu’aux chrétiens. Son message est pour tous, il est universel. C’est le sens même du mot « catholique ». Le rôle du chrétien, c’est de faire en sorte que chacun puisse être touché par cette bonne nouvelle, et ce quelles que soient les frontières géographiques, culturelles ou religieuses qui nous séparent !

Tout le monde est concerné par le message de fraternité de l’Evangile, car chacun porte en lui des rêves de paix, de justice, de joie, d’harmonie. Des rêves inspirés par Dieu lui-même. C’est lui qui nous donne envie de changer le monde et de contribuer à bâtir le Royaume.

Mon engagement en tant que chanteur, mais aussi en tant que journaliste, m’amène à prendre la parole sur la place publique. Ma foi me pousse à affirmer un certain nombre de valeurs et d’attitudes spirituelles qui touchent toute la société. Parce qu’être chrétien, ce n’est pas rester enfermé dans une église ou dans une sacristie. C’est aussi et avant tout participer à la vie de la cité, s’impliquer dans la société, œuvrer pour rendre notre monde plus juste et plus humain.

Alors, pourquoi ne parlez-vous pas explicitement de Dieu ?

Chanter l’esprit de l’Evangile en dépassant le langage purement religieux participe, pour moi, d’un travail d’évangélisation. Sans nommer Dieu ou Jésus explicitement, je partage ce qui est au cœur de mon engagement chrétien, au cœur de ma foi.

A la suite du Christ, je me sens particulièrement concerné par les enjeux du vivre ensemble. Chanter la fraternité, comme je le fais à travers plusieurs chansons (Canon de la paix, Coexister, Ouvre-moi mon frère…), ce n’est pas être sympa, mignon ou gentil. C’est un appel à prendre conscience qu’il s’agit d’une question de vie ou de mort ! « Soit nous vivrons ensemble comme des frères, soit nous périrons ensemble comme des imbéciles » : cette prophétie de Martin Luther-King (un grand rêveur lui aussi !) est plus que jamais d’actualité. C’est ce que j’essaie d’exprimer dans mes chansons, et je suis sûr que ce message peut toucher au-delà de l’Eglise.

Vous êtes chanteur, journaliste, père de famille … Comment la foi vous porte dans tout ça ?

Elle est ma fondation, ma colonne vertébrale. Elle unifie ma vie et m’aide à faire des choix dans les plus petits gestes du quotidien comme dans les décisions plus importantes qui peuvent engager mon existence.

Elle est le lien de mes différents engagements. La cohérence que j’essaie de donner à ma vie ne peut être comprise que par elle. Sans cette foi en Jésus, je ne sais pas si je serais aussi engagé dans le monde, militant de la fraternité, de l’amour du prochain et du respect de l’autre, surtout des plus faibles.

Ce qui pour d’autres pourrait être une option est devenu pour moi un devoir. Ma foi me porte vers les autres, elle me donne envie de m’engager et de rester dans une attitude d’espérance. Lorsque je regarde notre petite planète, quand je vois les enjeux auxquels nous devons faire face, qu’il s’agisse de l’écologie ou de la mondialisation, je n’ai pas envie de baisser les bras. Rien n’est foutu quand la grâce de Dieu donne les moyens d’agir et de réagir. Finalement, c’est ma foi qui m’incite à rêver sans fin…

L’album est maintenant disponible. Une tournée est-elle prévue ? Quels sont vos projets ?

Le 11 juin, je m’envole pour l’île de La Réunion, pour commencer ma huitième tournée là-bas. C’est une grande joie de retourner visiter cette Eglise vivante et ensoleillée ! Je vis là-bas de très belles rencontres, notamment avec des jeunes, qui contribuent à recharger mes batteries.

Cet été, je vais sillonner une partie de la France, dans les Vosges et autour du bassin d’Arcachon. (Vous pouvez retrouver  les dates sur la page Facebook de Laurent Grzybowski ndlr https://www.facebook.com/grzybowskilaurent?fref=ts ).

Et j’ai été sélectionné pour les Angels Music Awards (http://www.angelsmusicawards.fr/) , sorte de Victoires de la musique chrétienne, qui se tiendront le 17 octobre prochain, salle Wagram, à Paris. Je suis très heureux de participer à cette belle initiative qui met en valeur le talent des artistes chrétiens !

Pour aller sur la page Facebook de Laurent Grzybowski c’est ici

Pour acheter l’album « A ceux qui rêvent sans fin » c’est par là

Vous pouvez aussi voter pour lui sur la plateforme de votes des Angels Music Awards en cliquant ici !

 

Tags:
musique
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]