Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Cardinal Filoni : « Il faut revigorer les Œuvres pontificales missionnaires »

© Philippe LISSAC / GODONG
Partager

Telle est la volonté clairement affichée par le préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, lors de la dernière assemblée annuelle des OPM.

Revigorer les Œuvres pontificales missionnaires, c’est en réalité consolider toute l’Église, a souligné le préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, le cardinal Fernando Filoni, car "notre service missionnaire et nos institutions sont au cœur de l’Église".

Trois grands rendez-vous en 2015

Un objectif que le cardinal souhaite atteindre lors de trois événements majeurs : le jubilé spécial de la Miséricorde, qui "peut être une bonne raison de soutenir avec encore plus de courage nos activités" ; le 50e anniversaire de la publication du décret conciliaire Ad gentes sur l’activité missionnaire de l’Église, "un moment fort" et l’occasion de faire le point sur "la situation de l’Église en terre de mission, son travail d’évangélisation et les difficultés auxquelles elle est confrontée aujourd’hui" ; et, dans un troisième temps, l’Année de la vie consacrée.
Pour le cardinal, cette année doit "encourager un renouveau dans l’évangélisation de l’homme contemporain, avec une radicalité évangélique revigorée, la créativité de la charité et son rôle prophétique, nécessaire et urgent pour notre temps", a-t-il souligné.

Une perte du sens de l’Eglise

Le cardinal prend en effet toute la mesure de l’urgence de la situation actuelle : "Malheureusement, nous déplorons une perte du sens de l’Église, en Occident notamment, qui a pour effet un affaiblissement de la coopération missionnaire", estime-t-il. Mgr Fernando Filoni souhaite en réponse renforcer la formation des missionnaires : "Nous devons former des personnes à la véritable signification de l’Église, telle qu’elle est exprimée par le Bienheureux Paul VI". 

Le préfet de la Congrégation missionnaire cible par ailleurs une autre urgence : la réduction des dons destinés aux OPM. Selon lui, "une tendance qui dure depuis un certain temps", mais que le cardinal espère inverser grâce à la Journée mondiale des missions, qui aura lieu le 18 octobre 2015.  nous de la rendre unique et singulière", a-t-il déclaré. Une journée particulèrement chère au Pape qui a rapelé à quel point "la mission n’est pas prosélytisme ni stratégie", car selon François, "celui qui suit le Christ ne peut que devenir missionnaire", avait-il rappelé lors de la Pentecôte en publiant son message pour la journée mondiale des missions.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]