Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 27 novembre |
Fête de la Vierge Marie en son icône du signe
home iconAu quotidien
line break icon

Les cinq choses à savoir pour parler la langue des chats

© Ralph Arvesen - Flickr

Arthur Herlin - Publié le 03/06/15

Les chats ont mis au point un véritable langage pour communiquer avec nous. Voici 5 pistes pour (enfin) décrypter leurs messages...

1. Le miaulement

Qui a dit que les chats ne savaient pas communiquer avec les êtres humains ? Pour le démontrer, rien de plus simple : le miaulement prouve à lui seul que les chats communiquent avec nous car c’est une forme de langage exclusivement réservée aux humains. En effet, les chats ne miaulent généralement pas entre eux : à l’état sauvage, ils ne miaulent d’ailleurs pas du tout. Il existe 16 façons différentes de miauler chez le chaton, tandis que le chat adulte en utilise neuf. Une étude réalisée en 2003 révèle que chaque propriétaire sait à terme associer intuitivement chaque miaulement avec sa signification.

2. Le ronronnement

Un chat ne ronronne pas seulement quand il est heureux, car un animal malade ou blessé le fait aussi. Lorsqu’une chatte met bas par exemple, elle peut ronronner. Le ronronnement implique donc davantage une demande d’affection et d’attention que l’expression toute simple du bonheur.

3. Le frottement

Dans le même esprit, quand un chat se frotte à la jambe d’un humain après une absence plus ou moins longue, cela ne veut pas automatiquement dire que l’animal a besoin de quelque chose. D’après Sharon Cromwell-Davis, professeur en comportement animal à l’Université de Géorgie (États-Unis), le chat est un véritable être sociable. Se frotter à vous est un peu sa manière de vous saluer.

4. Le clignement

Le chercheur Gary Weitzman a quant à lui trouvé un bon moyen pour savoir si un chat est stressé ou au contraire joyeux : en analysant le taux de cortisol, l’hormonne du stress. Ainsi, un chat qui cligne lentement des yeux serait un chat qui se sent en sécurité. Ce serait chez le chat un réflexe moteur qui se déclenche lorsque son taux de cortisol est faible.

5. Le marquage

Il existe une méthode moins commune de communiquer chez le chat. Comme tous les félins, votre animal de compagnie dépose fréquemment des sécrétions hormonales ou phéromones sur ce qu’il considère être son territoire. S’il se frotte la tête contre un objet c’est une façon de baliser le périmètre. S’il fait la même chose avec son maître, c’est qu’il l’apprécie car il l’admet de cette manière sur son territoire.  

Tags:
chatVatican
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Timothée Dhellemmes
Les messes publiques reprendront samedi... ma...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
La rédaction d'Aleteia
Voici la prière des JMJ de Lisbonne 2023
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
WEB2-EVACUATION-CAMP-MIGRANT-AFP-080_HL_NCOISSAC_1277288.jpg
Mgr Benoist de Sinety
Si toutes les vies se valent…
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement