Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 02 décembre |
Sainte Bibiane
home iconAu quotidien
line break icon

Pape François : "Évangélisez dans la joie !"

© Sabrina Fusco / ALETEIA

Ary Waldir Ramos Díaz - Publié le 02/06/15

"Comme une bonne dose d’humour sain nous fait du bien !", a exhorté le Pape, faisant mémoire des 500 ans de la naissance de saint Philippe Néri, le saint de la joie, patron des humoristes.

Le 26 mai dernier, à l’occasion du Ve centenaire de la naissance de saint Philippe Néri, le pape François a demandé à l’Église de rechercher la joie, concrétisée dans l’Évangile qui a inspiré le saint. La joie pour guérir de la "tête d’enterrement", une véritable maladie pour le Pape, l’un des 15 maux dont souffrent indistinctement bien des fidèles laïques et des ecclésiastiques, et qu’il avait soulignés le 22 décembre 2014 devant la Curie romaine.

"Sa vision du prochain ainsi que sa manière de témoigner à tous l’amour et la miséricorde du Seigneur peuvent constituer un bon exemple pour les évêques, les prêtres, les personnes consacrées et les fidèles laïcs”, a écrit le Pape, faisant mémoire de saint Philippe de Néri, ce saint lumineux, d’origine italienne. Le Souverain Pontife a donc pris comme modèle le célèbre saint qui transformait les personnes en les écoutant, toujours avec le sourire, en contraste avec la "sévérité théâtrale" et le "pessimisme stérile" de ceux qui arborent une "tête d’enterrement". Saint Philippe, a dit le Pape, est "un modèle lumineux pour l’Église et sa mission permanente dans le monde".  

Le pape François a fait parvenir un message au père Mario Alberto Avilés, procureur général de la Confédération des oratoriens de Saint Philippe Néri (1515-1595) pour la célébration du Ve centenaire de la naissance du saint, né à Florence le 21 juillet 1515 et qui vécut 60 ans dans la Ville Éternelle ; ce qui lui a valu le surnom d’"Apôtre de Rome". Dès les premières années de sa présence à Rome, Philippe exerça un apostolat de la relation personnelle et de l’amitié "comme "voie privilégiée pour ouvrir à la rencontre avec Jésus et l’Évangile", a ajouté le Pape au père Avilés. Et de citer une recommandation que le saint avait faite sur son lit de mort : "Qui veut autre chose que le Christ ne sait pas ce qu’il veut ; qui cherche autre chose que le Christ ne sait pas ce qu’il cherche".

Voici 7 clés de lecture du message du pape François faisant mémoire de la figure du grand saint de la joie. Car… a-t-on  jamais vu un saint avec une tête d’enterrement ? 

1. La communion avec Jésus. C’est de cette "expérience féconde de communion avec le Seigneur Jésus qu’est né l’Oratoire", a souligné le Pape dans son message au père Mario Alberto Avilés. "Une structure ecclésiale caractérisée par une vie spirituelle intense et joyeuse : prière, écoute et conversation sur la Parole de Dieu, préparation à recevoir dignement les sacrements, formation à la vie chrétienne, œuvres de charité en faveur des plus pauvres."

2. Un pasteur proche du peuple et des personnes qui souffrent. Le Pape a mis en lumière la manière d’évangéliser du saint italien, fondateur de la congrégation de l’Oratoire. Il avait compris que "les pasteurs devaient être avec le peuple, pour le guider et le soutenir dans sa foi".

3. Philippe a été un guide pour tant de personnes, annonçant l’Évangile et administrant les sacrements. "En particulier, il se consacra avec grande passion au ministère de la confession, jusqu’au soir de son dernier jour sur terre", a rappelé François.

4. Un saint qui aimait la spontanéité et qui était l’ami de tous. "Il aimait la spontanéité, fuyait les artifices, cherchait ce qu’il y avait de plus amusant pour éduquer aux vertus chrétiennes, tout en proposant une saine discipline qui implique l’exercice de la volonté pour choisir concrètement le Christ dans sa vie."

5. Un esprit ouvert comme celui d’un enfant. "Il était profondément convaincu que le chemin de la sainteté se fonde sur la grâce d’une rencontre – celle avec le Seigneur –, accessible à toute personne, de n’importe quelle condition ou état, qui l’accueillerait avec l’étonnement d’un enfant."

  • 1
  • 2
Tags:
evangelisationjoiePape Françoissaint philippe neri
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Mgr Marc Aillet
Reprise des messes : César n’est pas Dieu
Soizic et Marin de Vasselot
Claire de Campeau
Le Fournil Bethléem : la reconversion d'un co...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement