Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 10 mai |
Saint Jean d'Avila
home iconActualités
line break icon

Syrie : Au moins 14 villages chrétiens libérés !

© MOHAMMED SAWAF / AFP

TO GO WITH AFP STORY BY CAMILLE BOUISSOU<br /> The Iraqi Christian Assyrian flag flutters over the town of al-Qosh, 45 kilometres north of Mosul, on September 19, 2014. According to the Assyrian Democratic Movement, Iraq&#039;s most prominent Christian political party, at least 2,000 men have already volunteered to fight the Islamic State (IS) group. AFP PHOTO / MOHAMMED SAWAF

Sylvain Dorient - Publié le 28/05/15

Dans la région de Khabour, au Nord-Est de la Syrie, l’État islamique a reculé sous la pression de ses adversaires coalisés.

Alors que l’attention mondiale est concentrée sur la bataille pour reconquérir Palmyre, les combats continuent dans plusieurs régions, et notamment dans le Nord-Est du pays. Au mois de février 2015, 14 villages assyriens chrétiens, au bord de la rivière Khartoum, avaient été envahis par le pseudo État islamique (EI). Ils viennent d’être repris par les forces armées kurdes, soutenues par la coalition et des milices d’autodéfense chrétiennes.

Des adversaires hétéroclites qui complexifient le conflit

Si l’EI regroupe une myriade de groupuscules, tenant autant de l’islamisme que du banditisme, ses adversaires ne sont pas moins fragmentés. Outre l’armée arabe syrienne et ses alliés de circonstance kurdes, divers groupes d’autodéfense ont vu le jour. Les milices chrétiennes des "gardiens du Khabour" se sont formées quand la région a été menacée par l’autoproclamé État islamique. D’autres milices, comme les Forces de défense nationale qui contrôlent la région d’Al-Hasakah, dans l’Est de la Syrie, se sont montées à la demande du gouvernement syrien. Toutes ont des degrés d’indépendance divers vis-à-vis de l’armée de Bachar el-Assad.

Une région dévastée

L’assaut mené contre l’EI a été soutenu par des frappes aériennes de la coalition. Les positions djihadistes ont été bombardées pendant quatre jours, avant que les Kurdes et les chrétiens ne reprennent le terrain en dix jours, d’après l’Observatoire syrien des droits de l’homme. Les destructions des combats s’ajoutent à celles perpétrées par les djihadistes du "calife" Al-Baghdadi qui ont arraché les croix et pillé les églises. Le dimanche de Pâques, les militants islamistes avaient fait sauter l’église de la Sainte-Vierge-Marie, à Tel Nasri, un village assyrien dans la région où l’EI se battait contre des milices kurdes et chrétiennes. Le retour des chrétiens dans leurs villages est aussi compliqué par les mines que les djihadistes laissent souvent derrière eux.

Un épisode dans l’histoire assyrienne

Ces villages chrétiens avaient été fondés dans les années 1930, par des chrétiens qui fuyaient à l’époque les massacres perpétrés par l’armée irakienne. En 1933, alors que l’Irak disposait d’une fausse indépendance sous contrôle britannique, le clergé assyrien plaidait en vain auprès de la Société des Nations en vue d’obtenir une région assyrienne autonome dans le Nord de l’Irak. Le patriarche Mar Eshai Shimun XXIII tenta de négocier avec l’autorité de Bagdad, mais fut fait prisonnier, puis dut partir en exil pour Chypre. Les rumeurs les plus folles se mirent à courir parmi la population musulmane irakienne : les chrétiens assyriens cherchaient à réaliser un coup d’État, se préparant à couper les routes et à empoisonner les fontaines. L’armée irakienne, envoyée "pacifier" le Nord du pays, se livra elle-même à une série de massacres de chrétiens. Ces exactions atteignirent leur paroxysme dans la ville de Simele, au nord de Mossoul, le 7 août 1933. Une partie des chrétiens assyriens qui s’était établie dans la région pour fuir le génocide de 1915 espéra alors trouver son salut en Syrie. 

Tags:
État islamiqueSyrie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Steuben_-_Mort_de_Napoleon.jpg
Agnès Pinard Legry
Napoléon s’est-il réconcilié avec Dieu avant de mourir ?
2
Mathilde de Robien
Ces cadeaux de confirmation auxquels vous n’aviez pas pensé
3
MADAME ELISABETH
Mathilde de Robien
Que faut-il encore pour qu’Elisabeth de France soit déclarée bien...
4
WEB2-INDIA-FUNERAL-COVID-AFP-075_makhija-notitle210430_npA5k.jpg
Agnès Pinard Legry
Inde : les « anges de la miséricorde », un rempart de dignité fac...
5
Agnès Pinard Legry
Enlèvements à Haïti : « Un des ravisseurs nous a demandé de prier...
6
Mathilde de Robien
Les trois résolutions de sainte Thérèse à la veille de sa premièr...
7
Mgr Dieudonné Nzapalainga - archevêque de Bangui
Timothée Dhellemmes
[Vidéo] Le combat du « cardinal courage » pour la paix en Centraf...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement