Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 29 juillet |
Sainte Marthe
home iconActualités
line break icon

GPA : la décision suisse dont personne ne parle en France

Yuji-CC

Isabelle Cousturié - aleteia - Publié le 27/05/15

Le Tribunal fédéral a annulé un jugement autorisant deux hommes homosexuels à être les pères d’un enfant né d’une mère porteuse.

Le Tribunal fédéral suisse a fini par trancher en annulant un jugement ayant permis à deux hommes homosexuels d’être les pères d’un enfant né d’une mère porteuse californienne en 2011, montrant "combien l’identité de l’enfant est touchée lorsqu’il est mis au monde par une mère porteuse". Les mères porteuses sont en effet interdites en Suisse par la Constitution et par la loi sur la procréation médicalement assistée pour des motifs éthiques et moraux, ont rappelé les juges.

Selon le jugement rendu le 22 mai dernier, les deux hommes, qui ont eu recours à des mères porteuses à l’étranger, l’ont fait volontairement pour contourner la loi de leur pays qui le leur interdit, et leur acte est tout simplement contraire à "l’ordre public suisse". Les deux hommes pacsés dans le canton de Saint-Gall, deux mois après la naissance de l’enfant, avaient demandé à être inscrits tous les deux dans les registres de l’état civil comme ses parents.

Un seul père légalement reconnu 

Le Tribunal administratif saint-gallois avait confirmé le verdict américain, mais essuyé aussitôt un recours de l’Office fédéral de la justice (OFJ) qui a entraîné aussitôt un inversement de tendance jusqu’au jugement définitif : seul le père biologique dont les spermatozoïdes ont été utilisés pour la fécondation des ovules de la donneuse anonyme peut être légalement reconnu comme le parent de l’enfant.

L’OFJ s’est félicité de cette décision qui "montre clairement que les juges ne sont pas prêts à abandonner leur attitude restrictive par rapport à cette question et surtout pas prêts à protéger le comportement de couples cherchant à contourner la législation suisse". La fermeté de la Suisse a également été saluée positivement par l’organisation d’aide à l’enfance Terre des Hommes (TDH), qui se réjouit d’une décision qui "fait primer le droit de l’enfant sur le droit à l’enfant". Pour TDH, la gestation pour autrui "est par définition une instrumentalisation du corps de la femme et une marchandisation de l’enfant".

Tags:
mere porteusepma gpaSuisse
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Christophe Dickès
Traditionis Custodes : « La diversité des rites fait la richesse ...
2
POPE FRANCIS
La rédaction d'Aleteia
Une indulgence plénière accordée ce dimanche 25 juillet
3
MSZA TRYDENCKA
Mgr Dominique Rey
« Nous devons tous recevoir “Traditionis Custodes” dans l’obéissa...
4
ELDERLY MAN
Philip Kosloski
Ce psaume qui souligne avec justesse la beauté de la vieillesse
5
HAPPY
La rédaction d'Aleteia
La prière des grands-parents
6
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes : l’appel de jeunes « tradis » au pape...
7
MARIAGE
Timothée Dhellemmes
Pass sanitaire : quelles sont les règles pour les mariages ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement