Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 07 décembre |
Saint Ambroise de Milan
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Syrie : L’État islamique massacre à Palmyre

Palmyra 02 – fr

© Wojtek Ogrodowczyk

Sylvain Dorient - publié le 26/05/15

Daesh exécute actuellement tous ceux qui sont soupçonnés d’avoir collaboré avec le régime de Damas... sans toucher aux vestiges, pour le moment.

Depuis la première offensive sur la ville de Palmyre par le prétendu État islamique (EI) il y a neuf jours, 217 personnes auraient été exécutées par l’organisation selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), plus de 450 selon le quotidien Al Watan, considéré comme proche du régime de Damas.

Rafles générales

L’organisation terroriste poste sur les réseaux sociaux des vidéos de combattants qui fouillent les bâtiments gouvernementaux. Utilisant les haut-parleurs des minarets, les djihadistes ont appelé la population civile à livrer les collaborateurs du régime des Assad. Les habitants de Palmyre qui n’ont pas pu fuir se terrent, craignant les djihadistes et les frappes aériennes de l’aviation syrienne. Depuis la prise de la ville, l’activité de cette force militaire s’est considérablement intensifiée, menaçant aussi bien la population civile que les ruines antiques de Palmyre.

Fatwa contre les archéologues

La crainte de voir détruire le joyau antique de Palmyre a donné à cette bataille une exposition médiatique inédite depuis Kobané. Pour l’heure, le pseudo État islamique n’a pas touché aux pierres, préférant s’en prendre à la population suspecte de soutenir le régime syrien. Certains commentateurs espèrent que la ville antique sera épargnée, mais il faut se rappeler que l’EI veut détruire tout ce qui rappelle le passé préislamique des régions qu’il contrôle. Il a d’ailleurs prononcé une fatwa contre les archéologues. Trois fonctionnaires du Service des antiquités syriennes ont été blessés par balles alors qu’ils sortaient de Palmyre avec deux camions remplis de pièces de musée. Le directeur syrien des antiquités, Maamoun Abdelkarim a indiqué à l’AFP : "Au total, 1 000 pièces sont sorties progressivement du musée, si nous avions eu 15 jours de plus nous aurions pu évacuer les 18 sarcophages, pesant plusieurs tonnes, restés au musée".

La cité antique en sursis

Ce qui motive ces destruction est certes l’idéologie, mais aussi le désir de frapper les esprits. Le sort des ruines de Palmyre est suspendu aux desiderata du "Service de communication" du pseudo Califat. Quand il aura besoin d’un "coup d’éclat", il pourra bien décider de détruire le site. C’est ce qu’il a fait dans le musée de Mossoul, dont les œuvres ont été détruites sous l’œil des caméras en mars 2015, soit plus de six mois après la prise de la ville.

Tags:
État islamiquepalmyreSyrie
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement