Aleteia

Pentecôte : accueillir l’Esprit Saint

Fr-Lawrence-Lew-OP-CC
Partager
Commenter

Demandons de recevoir l’Esprit Saint avec confiance puisque le Père donne toujours son Esprit lorsque nous le Lui demandons.

Après que Jésus fut enlevé au Ciel, les Apôtres demeurèrent neuf jours en prière avec Marie dans l’attente de la venue de l’Esprit Saint : "Tous, d’un même cœur, étaient assidus à la prière, avec des femmes, avec Marie la mère de Jésus, et avec ses frères". (Actes 1, 14).
 
Il y a en nous cette ouverture au Salut de Dieu révélé en Jésus-Christ par l’Esprit Saint qui a été répandu en abondance à la Pentecôte. L’Esprit nous rend capables de l’accueillir. Nous l’attendons, nous l’espérons : "Et l’espérance ne trompe pas, puisque l’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné" (Romains 5, 5). 

Prier, c’est déjà recevoir l’Esprit

Pourquoi tous ne reçoivent-ils pas ce don de l’Esprit Saint qui fait de nous des disciples de Jésus? Quoi répondre à cette question que croyants et incroyants se posent ? C’est le mystère insondable de la grâce divine et de la liberté humaine, répondent certains. Les voies de Dieu ne sont pas les nôtres, ajoutent les autres. Et puis, comment mesurer la foi, quantifier la grâce ? On peut tout de même demander ce don à Dieu, ce qui exige déjà un peu de foi et d’humilité.
 
Prier, c’est déjà recevoir l’Esprit. La prière, tellement liée à la vie, nous fait respirer du souffle même de l’Esprit Saint. Elle nous aide à descendre dans notre cœur et à le tourner vers Dieu, notre Père, pour mieux nous ouvrir aux personnes qui souffrent et qui vivent dans les différentes périphéries existentielles, selon l’expression du pape François.
 
Bien sûr, nous rappelle saint Paul, nous ne savons pas prier comme il faut, mais l’Esprit Saint vient au secours de notre faiblesse ; "Lui-même intervient pour nous par des cris inexprimables. Et Dieu, qui voit le fond des cœurs, connaît les intentions de l’Esprit : il sait qu’en intervenant pour les fidèles, l’Esprit veut ce que Dieu veut" (Romains 8, 26-27).
 

Viens, Esprit Saint !

Le moine russe saint Séraphim de Sarov, affirmait que le but de la vie chrétienne consistait à acquérir le Saint-Esprit. Aussi est-il bon au début de toute prière d’implorer l’Esprit : "Viens, Esprit Saint". L’Esprit est un doux feu qui purifie les pensées, apaise le cœur, fait tressaillir le silence, illumine le regard, creuse le désir de Dieu… Lire la suite sur le blogue de Jacques Gauthier

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]