Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 22 avril |
Saint Epipode
home iconAu quotidien
line break icon

TRIBUNE. Droits des malades et fin de vie : attention, la lettre tue !

Blog Fin de vie - Publié le 22/05/15

Sur le blog Fin de vie de la CEF, le pasteur Luc Olekhnovitch dénonce les risques de la proposition de loi de MM. Claeys et Leonetti et plaide pour une nouvelle alliance, fondée sur la confiance entre tous.

Cette nouvelle proposition de loi sur les droits des malades en fin de vie, en rendant contraignantes pour le médecin les directives anticipées écrites par le patient, m’a fait penser à la formule de l’apôtre Paul : "La lettre tue, l’Esprit vivifie". Il y a danger à s’en tenir à la lettre de recommandations qui ne sont pas faites en situation. Certes ces directives sont révisables, certes ce projet de loi contient des garde-fous, comme le fait que le médecin n’est pas tenu de les suivre dans le cas où elles sont "manifestement inappropriées", mais il devra justifier son refus, ce qui complique les choses et pourrait être une source de conflit avec les familles.

L’importance du dialogue

Je crois qu’il ne faut pas faire de procès d’intention à cette proposition car elle n’est pas faite pour tuer les souffrants mais pour mieux les soulager. Mais en entrant, quoi qu’en disent ses défenseurs, dans une culture du droit opposable, elle pourrait tuer le dialogue médecin/patient/famille et c’est ce qui m’inquiète. Car ce n’est pas une loi qui va soulager ceux qui souffrent en fin de vie, ce sont des personnes, des soignants, des accompagnateurs, par la qualité de leur écoute et de leurs soins. J’ai accompagné à la fin de sa vie une ancienne infirmière protestante atteinte d’une tumeur au cerveau, c’était un dialogue ténu dans un souffle, mais elle a pu exprimer ses angoisses et parvenir avant sa mort à un certain apaisement. Si elle avait fait le choix de la sédation, et cela aurait été un choix qu’il aurait fallu respecter, elle n’aurait pas pu faire ce chemin.

Dans son audition du 15 avril au Sénat, Jean Leonetti, remarquable de pédagogie, a assuré que ce droit à la sédation ne concernait pas la souffrance existentielle mais bien des "souffrances réfractaires" dans un contexte où le pronostic vital est engagé à court terme. Mais à partir du moment où le texte parle de "souffrances" et non de "douleurs", je ne vois pas au nom de quoi on exclurait un droit à la sédation pour les souffrances existentielles. Bien sûr, il est bon que ceux qui le souhaitent puissent avoir ce recours qui existe déjà. Mais ce qui m’inquiète c’est qu’en faisant de la sédation un droit, on risque d’en faire un devoir de taire sa souffrance. Lire la suite sur le blog Fin de vie de la CEF

Tags:
euthanasiefin de vie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Funeral of Prince Philip
Marzena Devoud
L’adieu de la reine Elizabeth à son époux
2
Marzena Devoud
Prendre soin de son âme, les conseils de trois vieux moines
3
WEB2-Quentin-Bernier-Gravat-VILLE-DE-VINCENNES.jpg
Agnès Pinard Legry
Vincennes : l’élu avait aussi l’Ordre de Malte dans l...
4
WEB2-SINAI-EGYPT-shutterstock_565478749.jpg
Agnès Pinard Legry
Égypte : un chrétien exécuté par l’État islamique dans le nord du...
5
Adalbert d'Esztergom
Caroline Becker
Une capsule temporelle retrouvée au sommet d’une cathédrale
6
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
C’est par nos blessures que Jésus choisit d’e...
7
WEB2-Romilly-la-Puthenaye-INCENDIE-SDIS27.jpg
Agnès Pinard Legry
L’église de Romilly-la-Puthenaye entièrement détruite par un ince...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement