Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 03 mars |
Saint Guénolé
home iconÉglise
line break icon

Les couples, nouveaux acteurs de l’évangélisation

© Communion Priscille & Aquila

Priscilla et Aquila.

Alex et Maud Lauriot Prévost - La rédaction d'Aleteia - Publié le 21/05/15

Selon vous, cette finalité évangélisatrice de l’engagement des baptisés, et donc des couples, n’est pas toujours bien comprise ?
A. L.-P. : 
Le pape François estime lui-même qu’il est urgent de clarifier dans l’Église ce qu’est ou n’est pas l’évangélisation et de simplifier l’annonce pour revenir au coeur du message chrétien : "Jésus t’aime et t’a sauvé !". Le pape François insiste : "La première annonce ou "kérygme" a un rôle fondamental qui doit revenir au centre de l’activité évangélisatrice et de tout objectif de renouveau ecclésial". Or, combien de laïcs dans nos diocèses savent annoncer et témoigner de manière pertinente et attractive ce kérygme ? Don Piggi, le fondateur des Cellules d’Évangélisation, souligne que bon nombre de baptisés pratiquants témoignent essentiellement "de la culture ou des valeurs chrétiennes", et non du "désir ardent de rejoindre chaque cœur et de lui proposer le Salut" ; alors, constate-t-il, "nos communautés continuent à se réduire et à s’épuiser, et ont de grandes difficultés à évangéliser". Ce n’est pas une fatalité, au contraire, car cette mutation peut être rapide comme le constate le Pape : "Si le baptisé a vraiment fait l’expérience de l’amour de Dieu qui le sauve, il n’a pas besoin de beaucoup de temps de préparation pour aller l’annoncer". Il n’en reste pas moins qu’un effort particulier doit être entrepris pour former les chrétiens à la première annonce, ce dont nous avons perdu l’habitude en occident car la transmission de la foi s’est opérée naturellement durant des siècles de génération en génération. Pour développer ce ministère de couple missionnaire, cette formation nous semble donc indispensable, mais elle peut être rapide et porter beaucoup de fruits. Croyez-en notre expérience depuis 30 ans : en trois jours, en trois mois, ce peut être "plié" si le couple est vraiment habit&eac
ute; par ce désir d’évangéliser !

Vous êtes modérateurs de la "Communion Priscille & Aquila" qui rassemble des couples engagés dans l’évangélisation : l’actuelle mobilisation missionnaire des couples rejoint donc son appel mis au service de l’Église. Pouvez-vous nous en dire quelques mots ?
A. L.-P. :
 À sa fondation, nous percevions bien qu’il y avait dans l’Église comme une "montée en puissance" de cet appel, une insistance de l’Esprit-Saint à répondre à cette urgence d’évangéliser à deux. L’appel spécifique de cette Communion s’est sans doute imprégné de plusieurs courants de renouveau qui irriguent profondément l’Église depuis Vatican II : le renouveau dans l’Esprit qui a beaucoup contribué à réveiller et rajeunir l’Église, le renouveau missionnaire et le renouveau de la théologie et de la spiritualité conjugale impulsés par saint Jean Paul II. La Communion Priscille et Aquila a donc pour vocation singulière de rassembler en Église des couples qui – tout en étant insérés au cœur du monde dans différents métiers "profanes", avec des enfants à la maison ou déjà grands-parents – ont reçu un appel missionnaire commun, celui d’"annoncer de manière explicite, en couple, l’Évangile du Christ et susciter d’autres couples missionnaires" ! Cela rejoint bien sûr l’expérience vécue par bon nombre de couples dans un grand nombre de réalités ecclésiales, mais, pour notre Communion, c’est là le cœur de son appel et la clé de l’engagement de ses membres. Les modalités missionnaires sont très diverses, les publics variés selon le charisme propre à chaque couple et le contexte ecclésial dans lequel il est inséré. Les couples membres se mettent au service de l’évangélisation dans des paroisses, diocèses, communautés, mouvements, sans oublier leur maison : "Tous les jours, au Temple et dans leurs maisons, sans cesse, ils annonçaient la Bonne Nouvelle", rapportent les Apôtres (Ac 5,42).

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
Tags:
evangelisation
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Christine Pellen
GPA : mère génétique de 10 enfants, elle ne compte pas s’arrêter ...
2
BABY BOY
Mathilde de Robien
Ces prénoms de garçons qui portent en eux le sceau de Dieu
3
Anne Bernet
Les 110 innocents des Lucs-sur-Boulogne, le plus horrible massacr...
4
La rédaction d'Aleteia
Attention, ces saints vont prendre vie sous vos yeux !
5
LIBBY OSGOOD
Sandra Ferrer
Libby, la scientifique de haut-vol de la NASA devenue religieuse
6
cathédrale de Nice
Bérengère Dommaigné
Soulagement à Nice et Dunkerque, les messes sont autorisées
7
Rachel Molinatti
TikTok : le calcul « hallucinant » du père Matthieu
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement