Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 27 février |
Sant Grégoire de Narek
home iconActualités
line break icon

L’Arabie saoudite recrute huit bourreaux « pour appliquer les châtiments de l’islam »

© Amigonazar - CC

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Flag_of_Saudi_Arabia_black_and_white.png

Philippe Oswald - Publié le 20/05/15

Une offre d’emploi publiée le 19 mai sur le site du ministère du Service public saoudien précise qu’il s’agit de pratiquer des "exécutions et amputations" en tant que "fonctionnaire religieux".

"Recherche 8 personnes pour appliquer les châtiments de l’islam : exécutions à mort et amputations, dans le cas de vols ou d’infractions moins graves, ou autres travaux."

Des exécutions en passe de doubler cette année

Repérée par le quotidien israélien Haaretz et répercutée par France 24, cette annonce du "Pôle Emploi" saoudien rappelle que l’Arabie saoudite figure parmi les cinq pays qui exécutent le plus de personnes au monde. Or le nombre de ces exécutions est en passe de doubler cette année : 85 personnes ont été exécutées depuis le début 2015 (la dernière décapitation remonte à dimanche dernier) dans le royaume, alors qu’il n’y en avait eu "que" 88 pour toute l’année 2014 selon Human Rights Watch (HRW). La moitié des condamnés étaient Saoudiens, les autres étaient originaires du Pakistan, du Yémen, de Syrie, de Jordanie, du Tchad, d’Érythrée, du Soudan, d’Inde, d’Indonésie, de Birmanie et des Philippines. En application de la charia, la peine de mort sanctionne non seulement le viol, le meurtre, le vol à main armée et le trafic de drogue, mais aussi l’apostasie.

"Procès inéquitables et tortures"

Le Rapport 2014/15 d’Amnesty International fait état de ces condamnations à la peine de mort mais aussi de "procès inéquitables" aggravés par une nouvelle loi anti-terroriste, de "tortures régulièrement infligées aux détenus", d’une discrimination persistante envers la minorité chiite, et d’une répression tous azimuts contre toute personne critiquant le gouvernement, "y compris des défenseurs des droits humains" et leurs familles. Une série d’arrêtés pris par le ministère de l’Intérieur a étendu la définition saoudienne déjà large du terrorisme en y incluant "l’appel à l’athéisme" et le fait de "prendre contact avec des groupes ou des individus opposés au royaume", de "tenter de perturber l’unité nationale" en appelant à des manifestations ou de "porter préjudice à d’autres États et à leurs dirigeants". Avec effet rétroactif, "en violation des normes internationales".

Tags:
Arabie Saouditepeine de mort
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Philip Kosloski
La prière à l’Esprit saint que Jean Paul II récitait tous l...
2
ANMOL RODRIGUEZ
Ewa Rejman
Défigurée à l’acide, mannequin, Anmol livre une fabuleuse l...
3
Les moines bénédictins
Père Christian Venard
Une nouvelle abbaye bénédictine en France !
4
Cerith Gardiner
En cas de besoin, la très efficace prière de 5 secondes de mère T...
5
ANGELS
Marzena Devoud
Comment les anges communiquent-ils entre eux ?
6
BABY BOY
Mathilde de Robien
Ces prénoms de garçons qui portent en eux le sceau de Dieu
7
Guilhem Lignon
Timothée Dhellemmes
Vidéo : abandonné par Dieu ? La leçon de foi édifiante de Guilhem
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement