Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le cardinal Tagle élu président de Caritas Internationalis

© Vincenzo PINTO / AFP
Partager

Le cardinal philippin Luis Antonio Tagle, archevêque de Manille, a accepté ce jeudi 14 mai son élection comme président de Caritas Internationalis,

 Les 165 délégations nationales de la confédération d’organisations catholiques de charité, qui opère dans environ 200 pays, sont actuellement réunies à Rome pour leur assemblée générale. C’est sur le réseau social Twitter que Caritas a annoncé cette élection. Il succède au cardinal hondurien Oscar Andrès Rodriguez Maradiaga, qui quitte la présidence de l’organisation après deux mandats de quatre ans.

Renforcer l’église des pauvres

Lors d’une liaison téléphonique entre Rome et Manille, il a commencé par lancer avec humour "buona sera a tutti", "bonsoir à tous", en italien, avant de s’exprimer en anglais : « Merci pour votre confiance. Je suis limité dans mes capacités mais avec vous tous, avec l’amour que Jésus a versé dans nos coeurs et au nom de tous les gens pauvres dans le monde, j’accepte cette élection. Renforçons ensemble l’Église des pauvres, pour que notre témoignage puisse aider à nous guider vers un monde de compréhension, de justice, de vraie liberté et de paix. » Le cardinal Maradiaga lui a apporté ses félicitations et son soutien.

Une figure montante

Très charismatique, le jeune archevêque de Manille, qui aura 58 ans le 21 juin prochain, est l’un des figures montantes de l’épiscopat asiatique et mondial. Spécialiste du Concile Vatican II et plus précisément de la collégialité épiscopale, il a déjà participé à cinq Synodes. Très bon connaisseur de l’œuvre de Paul VI, qui lui aurait inspiré sa vocation sacerdotale lors de sa visite à Manille en 1970 et auquel il a consacré une thèse, il a été nommé évêque du diocèse d’Imus par Jean-Paul II en 2001, puis archevêque de Manille et primat des Philippines en 2011 par Benoît XVI, et enfin cardinal en 2012. Ses larmes lors de son accolade avec Benoît XVI avaient alors fait le tour du monde, au point qu’il avait été présenté par certains vaticanistes comme un "Wojtyla asiatique", et comme un "papabile" pour le ou les conclaves à venir.

Très attaché au projet du Pape François d’une « Église pauvre et pour les pauvres », il a reçu le Saint-Père lors de sa visite aux Philippines en janvier dernier, dont la messe finale, le 18 janvier, a rassemblé six millions de personnes, ce qui en fait la plus grande messe de l’histoire de l’humanité.  Il était pressenti depuis plusieurs semaines pour succéder au cardinal Maradiaga à la présidence de Caritas Internationalis, et l’a donc emporté face au président de Caritas Chypre, l’archevêque Youssef Soueif. Un Autrichien, Alexander Bodmann, devient trésorier de la confédération, le Français Michel Roy conservant quant à lui ses fonctions de secrétaire général.

 

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]