Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 09 décembre |
Sainte Léocadie
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

160 personnalités et associations s’engagent contre la GPA

Femme enceinte

©Stefan Pasch

Isabelle Cousturié ✝ - aleteia - publié le 15/05/15

Toutes demandent l’arrêt immédiat de la gestation pour autrui (GPA) partout dans le monde.

En décembre 2010, une tribune favorable à l’encadrement de la GPA publiée dans Le Monde avait été signée par 60 personnalités. Aujourd’hui plus de 160 personnalités et associations en signent une nouvelle « pour demander aux gouvernements des nations du monde ainsi qu’aux leaders de la communauté internationale de travailler ensemble à l’arrêt immédiat de la GPA ».

Un appel international

Leur initiative  rejoint l’appel international pour l’abolition de la GPA, lancé par le Center for Bioethics and Culture aux Etats-Unis et relayé en France par le Corp (Collectif pour le Respect de la Personne), jeune association d’hommes, universitaires, scientifiques, philosophes,  qui mettent leurs compétences et leur expérience au service de la promotion des droits et du respect de la personne humaine partout dans le monde.

Poser des limites aux désirs

Les signataires de la campagne sont  « des femmes et des hommes d’origines ethniques, religieuses, culturelles, socio-économiques différentes venant de toutes les régions du monde » qui reconnaissent « la force du désir de parentalité », mais estiment, comme pour la plupart des désirs, que des limites doivent lui être imposé. La GPA doit être interdite « en ce qu’elle constitue une violation des droits humains des femmes et des enfants ». Y avoir recours n’est pas dénué de risques, à la fois « pour la mère de substitution, pour les jeunes femmes qui vendent leurs ovocytes et pour les enfants nés grâce aux techniques d’AMP».  En outre, elle « rompt le lien maternel naturel qui s’établit pendant la grossesse ».

Les signataires sont convaincus qu’il n’y a pas de différence entre la pratique commerciale de la gestation pour autrui et la vente ainsi que l’achat d’enfants. Et même s’il n’y a pas échange d’argent (c’est-à-dire la version non rémunérée, ou « altruiste »), toute pratique qui expose des femmes et des enfants à de tels risques doit être interdite. Enfin «personne n’a droit à un enfant, pas plus les hétérosexuels que les homosexuels ou les individus ayant fait le choix de rester célibataire », réaffirment avec force les signataires.

Pour connaître les noms des personnalités et des organisations signataires, et se joindre à cette pétition, consultez le site internet : www.stopsurrogacynow.com

Tags:
EnfantsGPAGPA
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement