Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Le pape Jean Paul II et le secret de Fatima

Vaticano
Partager

Le 13 mai 1981 le pape Jean Paul II tombe sous les balles place Saint-Pierre. Il aurait dû mourir mais comme il le dira plus tard : « Une main a tiré, une autre a guidé la balle » !

Cette autre main, c’est celle de la Vierge Marie. En effet, lorsque le Pape se réveille à l’hôpital, il fait le lien aussitôt : l’attentat a eu lieu le jour anniversaire de la première apparition de la Vierge aux voyants de Fatima. Il demande alors à ce qu’on lui apporte la troisième partie du secret que Sœur Lucie a écrit par obéissance à son évêque en 1944 et qui était gardé au Vatican depuis 1957. Jean XXIII et Paul VI l’avaient lu mais n’en avait pas révélé le contenu. Jean Paul II ne l’avait pas encore lu, et à l’hôpital, il découvre que la Vierge avait annoncé son assassinat.

Le Pape mettra en application ce que la Vierge demandait et qui n’avait pas été encore fait, à savoir, la consécration du monde à Marie le 7 juin 1981, et il ira à Fatima consacrer de nouveau le monde à Marie le 13 mai 1982 en faisant fixer dans la couronne de la Vierge la balle qui avait traversée son corps. Quelques années plus tard, en 1989, le mur du communisme s’est effondré comme annoncé dans le secret.

Le 13 mai 2000, le Pape Jean Paul II se rend à Fatima pour béatifier les deux voyants Francesco et Jacinthe. Il rencontre Sœur Lucie. Quelques jours plus tard, le cardinal Ratzinguer, alors préfet de la Congrégation pour la doctine de la foi, publie un document qui explique le contenu de ce troisième secret, le voici en intégralité.

Découvrez CapMissio

Mgr Carré, le père René-Luc et CapMissio lancent un appel aux jeunes apôtres d’aujourd’hui pour qu’ils deviennent « les apôtres des autres jeunes » ! Plus d’infos ICI