Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 02 mars |
Bienheureux Charles le Bon
home iconÉglise
line break icon

Evangile de la Fête de l’Ascension : Jésus reste présent dans le don du Saint-Esprit

Waiting for the Word

aleteia - Publié le 13/05/15

Chaque dimanche, retrouvez le commentaire de l'évangile par notre partenaire, Infocatho.be.

Evangile de la Fête de l’Ascension (Marc 16, 15-20)

En ce temps-là, Jésus ressuscité se manifesta aux onze Apôtres et leur dit : « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné. Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils expulseront les démons ; ils parleront en langues nouvelles ; ils prendront des serpents dans leurs mains et, s’ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien. » Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu. Quant à eux, ils s’en allèrent proclamer partout l’Évangile. Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par les signes qui l’accompagnaient.

© AELF. Textes liturgiques

"Jésus reste présent dans le don du Saint-Esprit"

Je ne vous le cache pas. La fête de l’Ascension me laisse toujours le cœur partagé entre deux sentiments un peu contradictoires. Je suis saisi de tristesse d’abord. Jésus n’est plus visible dans son corps glorifié. Après un temps où il s’est manifesté à ses apôtres, il disparaît à leurs regards. Comment ne pas être saisi d’une sensation de deuil  devant l’absence visible du Bien Aimé ?
Mais une joie discrète me monte aussi du cœur. Dans la nuit de l’Absence, voilà que nous sommes invités à une Présence plus profonde.
Car Jésus, par l’Ascension, ne disparaît pas. Il change de mode de présence. Il reste présent dans le don du Saint-Esprit, dans la parole des apôtres, dans la communauté rassemblée pour la prière et les sacrements, dans le service des frères.
Son départ vers les cieux ne signifie moins la fin d’une histoire que le début de l’éternité, de notre éternité. Si Jésus n’était pas « monté » au ciel, il serait encore parmi nous, au milieu de nous, extérieur à nous, comme nous demeurons extérieurs les uns aux autres. Son départ dessine un nouveau mode de présence, non plus une présence proche et visible mais plutôt une présence tout intérieure et universelle, hors frontière et hors du temps. Une vraie présence, vécue sur le mode de l’absence, un peu comme lorsque nous vivons un deuil, ce temps nécessaire pour que l’être décédé vive à jamais en nous.
Libéré des limites du corps, il n’est plus à côté de nous, mais par sa mort et à sa glorification, il est maintenant au cœur  de nous-mêmes. « Je suis avec vous, tous les jours, jusqu’à la fin des temps. Vous êtes en moi et je suis en vous. » L’Ascension est le nouvel aspect de Présence dans le Mystère de Pâques. Le Christ ne nous prive des apparences de sa Présence que pour nous donner ce qu’Il est, sa dimension infinie et indicible qu’il reçoit de son Père, grâce au dynamisme de l’Esprit.
Il fallait qu’Il disparaisse pour transparaître. Quand on dépasse le deuil, quand on assume l’absence pour découvrir une autre présence, on entre dans le mystère du Grand Passage, et l’on peut alors vivre intensément l’Ascension. On peut fermer les yeux, quitter les écorces superficielles de la vie sensible, plonger dans la nuit de la foi pour descendre au fond de soi-même, au ciel de Dieu, là où Il peut établir sa demeure, et nous attend.
On se découvre conduit aux dimensions de Dieu, on peut aller au-devant des autres, les rencontrer et les aimer comme il nous dit de le faire. « Allez dans le monde entier. » Et la joie peut crépiter comme un feu au cœur d’une nuit froide de printemps, parce que, dans « les vases fragiles » que nous sommes, la présence du ressuscité silencieusement rayonne et éclaire le monde encore prisonnier des ténèbres de la peur.

http://www.kerit.be.

Tags:
ascensionevangile
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Philip Kosloski
La prière à l’Esprit saint que Jean Paul II récitait tous l...
2
Cerith Gardiner
En cas de besoin, la très efficace prière de 5 secondes de mère T...
3
Christine Pellen
GPA : mère génétique de 10 enfants, elle ne compte pas s’arrêter ...
4
Guilhem Lignon
Timothée Dhellemmes
Vidéo : abandonné par Dieu ? La leçon de foi édifiante de Guilhem
5
BABY BOY
Mathilde de Robien
Ces prénoms de garçons qui portent en eux le sceau de Dieu
6
BLESSED CHILD
Philip Kosloski
Une courte prière pour bénir son enfant
7
Ange gardien
Isabelle Cousturié
La prière à son ange gardien pour déjouer le mal
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement