Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 29 novembre |
Bienheureux Bernardo Francisco de Hoyos
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

Théâtre : Le procès de Jeanne et le transhumanisme

fondation lejeune

Camille Cochet - published on 12/05/15

La dernière pièce de Fabrice Hadjaj, "Jeanne et les post-humains", traite du transhumanisme avec talent et humour.

L’histoire se passe dans un monde futur mais pas forcément lointain, où la technologie contrôle tout pour la meilleure des sociétés, le « paradis des post-humains ».

Bienvenue en l’an 87 de la Démocratie Mondiale

Dans cette société idéale, le corps des femmes n’est plus déformé par les grossesses, les enfants sont conçus sans défaut, dans des utérus artificiels. Un monde parfait, une société atomisée où le « post-humain » est marqué par la solitude.

Nous sommes en l’an 87 de la Démocratie Mondiale. Les démo-citoyens se sentent enfin parvenus à la société la meilleure (en tout cas la moins pire) grâce à la Playbox IV, au Compost Universel et au Laveur de Mémoire Bêta+… Partout on chante la « Dignité et la Liberté de la Personne ». C’est au nom de la Dignité et de la Liberté de la Personne que les enfants ne sont plus générés selon l’obscur truchement des sexes ni élevés au sein d’étroites familles incompétentes, mais conçus sans défaut, dans des utérus artificiels, avec la collaboration de firmes qui leur assurent libéralement des études et une situation.

Le personnage de Jeanne vient troubler l’ordre de cette « Grande Paix ». Joan 304 de son nom officiel, caissière chez Ark-Market, rencontre un ange qui lui confie une mission pour le moins étrange : celle de se préserver de la contraception universelle et d’avoir un enfant d’une façon « naturelle ». Comprendre : non encadrée par les outils technologiques qui régissent tous les domaines de cette société futuriste. La voilà enceinte, enceinte de manière sauvage, incontrôlée, déformante, comme on ne l’est plus depuis près d’un siècle.

Mais porter son enfant revient à accepter de poser la question de la transmission, du mystère de la maternité et de la vie. La pièce est l’histoire de son procès…

Envie d’avoir un aperçu de ce monde si parfait ?

Après avoir été jouée à Lyon, la pièce arrive à Paris ! Une manière de se questionner sur les enjeux de l’eugénisme et du transhumanisme et les défis éthiques et scientifiques du nouveau siècle. Des sujets au cœur de l’actualité.

La troupe se produira les 20, 21 et 22 Mai 2015 à 20h45 et le samedi 23 Mai à 16h30 et 20h45

A l’Espace saint Pierre de Neuilly :

121, avenue Achille Péretti ; 92 900 Neuilly-sur-Seine

Métro : à 5 minutes de la station Les Sablon (ligne 1)

Réservation sur ICI

A partir de 16 ans

Tags:
fabrice hadjadjThéâtretranshumanisme
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement