Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 25 septembre |
Saint Firmin
home iconAu quotidien
line break icon

OPINION. Loi sur le renseignement ou surveillance de masse ?

Wikipedia / Jordan L'Hôte

1984 Miniver

Judikael Hirel - Publié le 12/05/15


Un risque de surveillance de masse

Même les USA, experts en matière d’interception de masse mais secoués par le scandale Snowden et la découverte de l’étendue de la surveillance illégale mise en place à l’échelle planétaire, trouvent que la loi votée par la France, et portée par le prétexte et le contexte de la menace terroriste, va trop loin et vise trop large. Ce texte met en place une surveillance généralisée qui, tôt ou tard, sera utilisée à mauvais escient. C’est d’ailleurs ce que soulève Jean-Christophe Fromantin, qui fait partie des rares à avoir refusé de voter cette loi : "Bien qu’initiée avant les attentats de janvier, la loi sur le Renseignement aurait pu devenir une véritable loi contre le terrorisme, malheureusement ce n’est pas le cas. En ouvrant très largement le spectre des contrôles possibles avant de définir le ciblage des investigations, elle va bien au delà et touche directement le principe même des libertés publiques." "Son champ de surveillance met chacun d’entre nous en situation potentielle d’être mis sur écoute et nous expose au risque que soient analysées nos requêtes sur Internet en dehors de toute procédure judiciaire." On ne saurait être plus clair. "Avec un champ élargi par la loi, le risque de surveillance de masse est important d’autant plus que la durée de conservation des données pourra aller jusqu’à cinq ans, souligne également Virginie Duby-Muller . D’autre part, les outils mis en place seront inefficaces car faute de moyens techniques et humains, les services de renseignement ne pourront pas exploiter toutes les données collectées." Pour Jean-Frédéric Poisson, également opposé à ce texte, "la loi donne, en fait, la possibilité aux services de renseignement de placer sur écoute de très nombreux Français, très éloignés de toute forme de projet à caractère terroriste, dans un contexte qui ne préserve pas nos libertés individuelles fondamentales." "Les dénégations du Gouvernement sur la volonté de préserver ces libertés ne change rien : la formulation de l’article premier du projet de loi parle d’elle-même. Elle concerne potentiellement tout organisateur de manifestations, ou toute forme de délinquance commise à plusieurs. Tout ceci est notoirement excessif." Et tout ceci pose une question de fond : en élisant nos députés, les avons-nous vraiment autorisés à brader nos libertés ?

  • 1
  • 2
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
Pour François, Traditionis custodes rétablit les « véritables int...
2
Cecilia Pigg
Les astuces des grands saints pour bien dormir
3
Dressing Club
Marzena Devoud
Le Dressing Club, la meilleure adresse pour dénicher sa robe de m...
4
Mathilde de Robien
Médecins et intellectuels dénoncent l’idéologie de l’autodétermin...
5
WEB2-COUVENT-MARCASSU-CORSE-Stephanie-Eveilleau.jpg
Raphaëlle Coquebert
Mission Patrimoine : derrière les murs de Marcassu, une communaut...
6
HOUELLEBECQ
Henri Quantin
La pilule de Benoît XVI et la pilule de Houellebecq
7
MEDITATION
Laurent Ottavi
La méditation, une foi de substitution ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement