Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Vietnam : L’état « préoccupant » de la liberté religieuse

Eglises d'Asie
Partager

La Commission américaine pour la liberté religieuse dans le monde veut inscrire le Vietnam sur la liste « des pays particulièrement préoccupants en matière de liberté religieuse ».

La Commission américaine pour la liberté religieuse dans le monde (USCIRF) vient de publier son rapport annuel sur la liberté religieuse dans le monde pour l’année 2014. Celui-ci souligne que peu d’améliorations sont intervenues, en particulier dans les pays que la Commission propose donc de ranger dans la liste des nations dites « préoccupantes » en matière de liberté religieuse, une liste établie chaque année par le département d’État.

Des dispositions législatives tracassières

Le Vietnam fait partie de ces 17 pays ainsi désignés par la Commission à l’attention internationale. Il est reproché au gouvernement de ce pays d’exercer une surveillance sévère sur l’ensemble des religions à travers des dispositions législatives tracassières. Des limitations étroites sont fixées aux activités religieuses indépendantes. De fortes pressions sont exercées sur les groupes religieux non reconnus comme tels par le gouvernement et sur les personnes qui en font partie.

Sont cités, comme victimes de cette discrimination, l’Église bouddhiste unifiée (qui refuse le patronage de l’État), les bouddhistes Khmers Krom (personnes d’origine cambodgienne vivant au Sud-Vietnam), les adeptes du caodaïsme, les catholiques, les protestants H’mong, les Montagnards des hauts plateaux du Centre-Vietnam ainsi que les fidèles de l’Église mennonite de la province de Binh Duong. À cette occasion, le rapport fait connaître sa propre évaluation des statistiques religieuses au Vietnam, souvent controversées : la majorité des plus de 90 millions d’habitants du Vietnam est bouddhiste ; plus de 6 millions de Vietnamiens sont catholiques et un million protestants.

Le rapport de la Commission sur la liberté religieuse dans le monde porte un jugement critique sur l’arrêté 92, mis en vigueur en 2013 et censé réformer nombre de dispositions de l’Ordonnance sur les croyances et la religion de 2004. Il serait destiné à accentuer la surveillance des activités religieuses et à rendre plus difficile encore l’enregistrement auprès des autorités des nouveaux groupes religieux.

Entre 100 et 200 prisonniers de conscience

Le rapport dénonce aussi le Code pénal vietnamien, un particulier ses articles 88 et 258, au nom desquels de nombreux militants des droits de l’homme et dirigeants religieux ont été arrêtés, emprisonnés, accusés de s’être opposés à l’État. Selon le rapport, il y a aujourd’hui entre 100 et 200 prisonniers de conscience au Vietnam, parmi lesquels des militants religieux. Cependant, les membres de la commission américaine ne se confinent pas dans la critique de l’attitude de l’État à l’égard des religions. Le rapport reconnaît certains progrès accomplis en ce domaine.

En 2015, le Vietnam et les États-Unis se préparent à célébrer le 20e anniversaire de la reprise des relations entre les deux pays, reprise intervenue quelque 20 ans après la fin de la guerre où ils s’étaient opposés. Le rapport fait remarquer qu’au cours de cette période, les relations entre les deux pays n’ont cessé de se développer dans de nombreux domaines. La situation des droits de l’homme et de la liberté religieuse, précise le rapport, font partie des matières négociées entre les deux pays, même s’il y a souvent désaccord à ce sujet. Le développement des relations entraînera très certainement celui du dialogue sur la liberté religieuse et les droits de l’homme qui vont continuer à rester un sujet très important de négociations entre les deux pays.

Constat de régression

Ce n’est pas la première fois que l’USCIRF demande l’inscription du Vietnam dans la liste des pays ne respectant pas la liberté de religion. Sur proposition de la Commission, de 2004 à 2006, le département d’État inséra le Vietnam sur cette liste. En 2006, compte tenu des progrès accomplis dans son attitude à l’égard des diverses organisations religieuses, ainsi que des garanties données par les autorités en ce domaine, le nom du Vietnam fut écarté de la liste. Pourtant, selon la Commission, les progrès accomplis par le Vietnam en 2006 n’ont pas été poursuivis. C’est pourquoi, ces dernières années la Commission a continué de proposer l’inscription du Vietnam sur la liste des pays préoccupants par ces violations de la liberté religieuse.
 
De l’agence d’information des Missions étrangères de Paris, Églises d’Asie (eda/jm)

Légende photo : Une église catholique de Hanoi, décorée pour les fêtes de Noël.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]