Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 01 mars |
Saint Aubin d'Angers
home iconCulture
line break icon

Syrie : À Yarmouk, l’État islamique brûle le piano de l’espoir

Isabelle Cousturié - aleteia - Publié le 24/04/15

Ayham al-Ahmad, le pianiste porteur d’espoir auprès des réfugiés de Yarmouk, ne renonce pas : installé sur le toit des maisons détruites, il continue de jouer.

La lutte impitoyable des miliciens du pseudo État islamique (EI) contre l’art et la culture se poursuit. Après la destruction de sites archéologiques, musées et bibliothèques, l’EI est passé à celle des instruments de musique. Le piano d’Ayham al-Ahmad, le pianiste de l’espoir devenu une légende dans le grand camp de réfugiés palestiniens et syriens à Yarmouk, aux portes de Damas, n’a pas été épargné.


Un autre son que les bombardements

Depuis le 1er avril, les 18 000 réfugiés du camp de Yarmouk sont pris en étau entre, d'un côté, les miliciens de l'autoproclamé État islamique, qui ont pris possession d’une grande partie du camp et, de l'autre, les forces gouvernementales qui maintiennent le siège à l’extérieur, au point de rendre pratiquement impossible la sortie des civils.

Ils ont brûlé son piano, mais lui, Ayham al-Ahmad, connu pour son audace, n’a pas renoncé pour autant. Il continue de jouer, non plus dans les rues, mais sur les toits des maisons détruites. « C'est important de sortir du désespoir que nous vivons », explique-t-il aux divers médias qui l’interrogent sur sa ténacité. Quand il joue, le jeune pianiste a le sentiment d’insuffler un peu d’humanité autour de lui, d’apporter un autre son que celui « des bombardements d’avion et des mitraillette » aux oreilles des habitants. Avec sa musique, il se fait le porte-parole de leurs souffrances ; leur donne l’impression qu’il existe « encore du bien dans cette vie ».

Le 17 avril dernier, le jeune Palestinien avait essayé avec une poignée d’amis, de déplacer tous les instruments hors du camp pour les sauver de la menace qui pesait sur eux. Et c’est en essayant de sortir du camp,  à un poste de contrôle tenu par les islamistes, qu’ils ont été arrêtés avec leur camion. Les extrémistes ont aussitôt mis le feu au camion, brûlant tous les instruments se trouvant à l’intérieur.

Tags:
MusiqueSyrie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Philip Kosloski
La prière à l’Esprit saint que Jean Paul II récitait tous l...
2
Cerith Gardiner
En cas de besoin, la très efficace prière de 5 secondes de mère T...
3
BABY BOY
Mathilde de Robien
Ces prénoms de garçons qui portent en eux le sceau de Dieu
4
Ange gardien
Isabelle Cousturié
La prière à son ange gardien pour déjouer le mal
5
Guilhem Lignon
Timothée Dhellemmes
Vidéo : abandonné par Dieu ? La leçon de foi édifiante de Guilhem
6
Christine Pellen
GPA : mère génétique de 10 enfants, elle ne compte pas s’arrêter ...
7
WOMAN
Anna Ashkova
Une prière à lire dès le réveil pour offrir sa journée à Dieu
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement