Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 15 avril |
Saint Patern de Vannes
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

EN DIRECT. Ce que l’on sait sur Sid Ahmed Ghlam

Cinq attentats déjoués

Capture d'écran / BFM TV

scellées porte  chambre Sid Ahmed Ghlam

La rédaction d'Aleteia - publié le 23/04/15

L’étudiant interpellé par hasard dimanche recevait des consignes de l’étranger pour s'en prendre à une église. Mais avait-il des complices ?

Au lendemain de l’annonce de l’arrestation de cet étudiant de 23 ans, faite 48 heures après son interpellation, l’enquête avance rapidement, et les révélations s’accumulent. Suivez au fil de la journée sur Aleteia les nouvelles informations divulguées.

9 h 45. Une proche de Sid Ahmed Ghlam en garde à vue
Une proche de Sid Ahmed Ghlam, apparemment sa petite amie, a été interpellée mercredi, annonce BFM TV. Elle a été placée en garde à vue au 36 Quai des Orfèvres. Cette femme âgée de 25 ans, convertie à l’islam, est mère de deux enfants et demeure à Saint-Dizier (Haute-Marne), où se trouve également la famille de Sid Ahmed Ghlam. Selon Le Parisien, des armes auraient également été saisies à son domicile.

9 h 30. « Trouve une bonne église avec du monde »
Selon les informations exclusives du Point, le jeune homme avait bien effectué des recherches sur les églises situées à Villejuif, et noté les adresses de trois commissariats : Clamart, Vitry et Cachan. Ses e-mails montrent que l’assassin était en relation avec plusieurs personnes se trouvant en Syrie, dont l’une au moins lui a demandé « explicitement de cibler une église », d’après le procureur de Paris, François Molins. « Trouve une bonne église avec du monde », lui ont ainsi ordonné ses commanditaires. Selon RTL, Sid Ahmed Ghlam était également en contact avec un imam algérien connu pour ses positions extrémistes.

9 h 15. Aurélie Châtelain, victime du terrorisme islamiste
Arrêté dimanche dans le XIIIe arrondissement de Paris, Sid Ahmed Ghlam a très certainement tué cette jeune maman à Villejuif dimanche matin. Les enquêteurs ont pu recouper tant les données du GPS du suspect que prouver la présence du sang de cet homme sur le véhicule d’Aurélie Châtelain, tout comme la présence du sang de la jeune mère de famille sur la parka du suspect. Par ailleurs, la balle qui l’a tuée provient bien de l’une des armes de Sid Ahmed Ghlam.

9 h. Le terroriste se serait blessé seul
Sid Ahmed Ghlam aurait appelé les secours dimanche matin pour une blessure par balle. Il aurait prétendu avoir été attaqué par un agresseur armé lui ayant volé son sac à dos. Les policiers, en remontant les traces de sang du blessé, ont alors trouvé sa voiture. À l’intérieur du véhicule, ils ont notamment découvert un gyrophare et plusieurs armes de guerre.  Les policiers ont également fouillé son domicile, dans le 13e arrondissement de Paris, et y ont découvert de nombreux documents liés à Al-Qaïda et au pseudo État islamique, ainsi que des armes de poing, plusieurs Kalachnikov, des munitions, des gilets pare-balles et 2 000 euros en liquide. Un arsenal surdimensionné pour un terroriste solitaire… Selon le procureur de Paris, François Molins, l’analyse du matériel informatique du suspect permet d’affirmer qu’il « était en contact avec une autre personne, pouvant se trouver en Syrie, avec laquelle il échangeait sur les modalités de commission d’un attentat, ce dernier lui demandant explicitement de cibler particulièrement une église ».

Tags:
ÉgliseTerrorisme
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement