Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Pape François : « Aujourd’hui, l’Église est une Église de martyrs ! »

© Andreas SOLARO / AFP
El Papa Francisco celebra Misa 
Partager

Lors de son homélie de mardi matin à Sainte-Marthe, François est revenu sur le martyre dont la liturgie fait mémoire en relatant la lapidation d’Étienne, premier martyr de l’histoire chrétienne.

Le Saint-Père a ainsi rappelé combien l’Église était marquée ces temps-ci par le sang, et combien d’hommes et de femmes étaient aujourd’hui martyrisés en raison de leur fidélité au Christ. « Les paroles de Dieu déplaisent toujours à certains cœurs, a rappelé François. La Parole de Dieu est gênante quand tu as le cœur endurci, parce que cette Parole de Dieu t’invite à aller de l’avant en cherchant et en te nourrissant de ce pain dont parlait Jésus. Les martyrs, a souligné le Pape, n’ont pas besoin d’autre pain que Jésus. Dans l’histoire de la Révélation tant de martyrs ont été tués en raison de leur fidélité à la Parole de Dieu, à la Vérité de Dieu. »

La bénédiction de Dieu à travers leur témoignage

Faisant référence à la lapidation d’Étienne, relatée dans les Actes des Apôtres, le Pape ainsi commenté avec force : « Combien d’Étienne peut-on voir ces jours-ci dans le monde ! Pensons à nos frères égorgés sur une plage en Libye, pensons à cet adolescent brûlé vif (au Pakistan) parce que chrétien, pensons à ces migrants qui ont été jetés à la mer parce que chrétiens, à ces Éthiopiens assassinés avant-hier et à tant d’autres que nous ne connaissons pas, qui souffrent dans les prisons parce que chrétiens. Aujourd’hui, a précisé François, l’Église est une Église de martyrs : ils souffrent, donnent leur vie et nous recevons la bénédiction de Dieu à travers leur témoignage ».

Le Saint-Père a évoqué aussi ces nombreux martyrs qui vivent cachés pour rester fidèles et dont les familles souffrent tant par fidélité. « Notre célébration va nous faire voir le premier martyr, celui qui a donné plus qu’un témoignage, mais le Salut, à chacun de nous, a conclu le Pape. Unissons-nous à Jésus dans l’Eucharistie et unissons-nous à tant de frères et sœurs qui souffrent le martyre de la persécution, de la calomnie et du meurtre pour être fidèles à l’unique pain qui rassasie, c’est-à-dire Jésus. »