Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 29 juillet |
Sainte Marthe
home iconCulture
line break icon

Tout sur Marie, un dictionnaire consacré à la Mère de Dieu

DDB

Philippe Oswald - Publié le 20/04/15

Mieux qu’une encyclopédie, cet ouvrage est une cathédrale ! Et d’ores et déjà un classique.

Vous aimez les dictionnaires ? Vous allez adorer – pardon, vénérer ! – le Dictionnaire encyclopédique de Marie. Vous n’aimez pas les dictionnaires ? C’est bien dommage mais ce n’est pas grave puisque vous ne manquerez pas de changer d’avis dès que vous aurez ouvert cette « brique » de 1 480 pages. Que dis-je, une brique ?! Une cathédrale ! On y entre, comme dans tout dictionnaire, par n’importe quelle porte et l’on s’y promène, de trouvaille en trouvaille, de ravissement en ravissement, en ne souhaitant qu’une chose : ne plus en sortir.

L’élan et l’humilité des grands bâtisseurs

Les auteurs de ce monument ont l’élan et l’humilité des grands bâtisseurs. C’est avec une sobre retenue et une grande économie de moyens qu’ils tiennent leur pari fou. Il s’agit de Pascal-Raphaël Ambrogi, sociétaire de la Société des Gens de Lettres, auquel on doit notamment Le sens chrétien des mots et le Dictionnaire du bon usage au service du sens et de la nuance, et de Dominique Le Tourneau, prêtre, chapelain de Sa Sainteté, écrivain et poète, professeur au Studium de droit canonique de Lyon, qui a notamment publié Les mots du christianisme et Catholicisme – Orthodoxie – Protestantisme (Fayard). Non seulement leur Dictionnaire encyclopédique de Marie permet de parcourir une véritable « géographie » de la présence mariale sur deux millénaires et cinq continents, mais encore un large éventail de disciplines.

Car voilà « l’étrange paradoxe » marial souligné par le cardinal Barbarin dans sa préface : « Comment cette "humble servante", toujours si discrète, peut-elle susciter tant de travaux depuis des siècles, et aujourd’hui encore, cette encyclopédie si abondante, si dense et si riche ? » De Marie, qu’on la prie ou qu’on en parle, « numquam satis », ce n’est jamais assez, comme disait le grand saint Bernard (auquel on doit le « O Clemens, O Pia, O Dulcis Virgo Maria » qui clôt le Salve Regina). Et toutes les occasions sont bonnes pour s’émerveiller : les sanctuaires, oratoires, chapelles, ermitages, églises, collégiales, basiliques, cathédrales placés sous un vocable marial, les chefs-d’œuvre de sculpture, de mosaïque, de peinture, de littérature qu’elle a inspirés, les poèmes comme les traités théologiques qui lui sont dédiés, sans oublier la musique et le cinéma le plus contemporain, et jusqu’aux endroits les plus improbables, ces « ténébreux tréfonds » (Didier Decoin) que sont Notre-Dame des houillères de Ronchamp, ou la fosse Notre-Dame de la Compagnie des mines d’Aniche, que vient visiter et éclairer « l’Étoile du matin ». Oui, a-t-on envie de chanter en virevoltant d’entrée en entrée (il y en a 6 500 !), « Reste avec nous, Marie », toi dont le « oui » a fait entrer Dieu dans le monde, toi dont l’humilité a terrassé Lucifer.

Ce dictionnaire deviendra un classique

Le Dictionnaire encyclopédique de Marie s’adresse aux amateurs, au sens véritable et profond de ce terme, comme aux spécialistes des diverses disciplines mobilisées par cette somme théologique et artistique de culture mariale. On peut déjà prédire sans risque d’être démenti qu’il deviendra un « classique », un fleuron incontournable et indémodable, usé à force d’être consulté, de toute bonne bibliothèque. Comment se dispenser, même si l’on a le malheur d’être incroyant, de cet ouvrage unique en son genre qui nous ente sur la racine la plus intime de la foi chrétienne, et nous plonge à la source de notre culture et de notre identité ?

Dictionnaire encyclopédique de Marie, par Pascal-Raphaël Ambrogi et Dominique Le Tourneau, préface du cardinal Philippe Barbarin, DDB – Desclée de Brouwer, 1 480 pages, 39 € 

Tags:
Vierge Marie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Christophe Dickès
Traditionis Custodes : « La diversité des rites fait la richesse ...
2
POPE FRANCIS
La rédaction d'Aleteia
Une indulgence plénière accordée ce dimanche 25 juillet
3
MSZA TRYDENCKA
Mgr Dominique Rey
« Nous devons tous recevoir “Traditionis Custodes” dans l’obéissa...
4
ELDERLY MAN
Philip Kosloski
Ce psaume qui souligne avec justesse la beauté de la vieillesse
5
HAPPY
La rédaction d'Aleteia
La prière des grands-parents
6
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes : l’appel de jeunes « tradis » au pape...
7
MARIAGE
Timothée Dhellemmes
Pass sanitaire : quelles sont les règles pour les mariages ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement