Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 18 mai |
Saint Pascal Baylon
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

France : deux attaques antichrétiennes par jour en 2014

Saint-Martin-le-Beau – fr

Unknown / Fair use

Isabelle Cousturié ✝ - aleteia - publié le 20/04/15

Deux jours après la profanation du cimetière de Saint-Roch à Castres, c'est au tour de l’église de Saint-Martin-le-Beau, en Indre-et-Loire, d'être victime d’un incendie criminel cette fois.

Encore et encore des atteintes criminelles à des lieux de culte chrétiens en France… Au lendemain de la profanation de plus de 200 tombes au cimetière Saint-Roch de Castres (Tarn) – objets sacrés arrachés, croix renversées ou descellées ainsi qu’une statue de la Vierge –  c’est l’église de Saint-Martin-le-Beau (Indre-et-Loire) qui semblerait avoir été, dans la nuit du 16 au 17 avril, la cible d’une nouvelle attaque.

L’église a été fortement endommagée par un incendie provoqué à cinq véhicules garés juste devant l’édifice. Les flammes se sont propagées jusqu’à la toiture du bâtiment, le détruisant presque complètement. Si l’intention criminelle ne fait aucun doute pour la police, on attend confirmation de savoir si l’église était délibérément visée.

En attendant, les dégâts sont considérables : deux des trois travées de l’église ont été touchées. Le clocher, datant du XIIe siècle, a quant à lui été épargné par les flammes. Le mobilier religieux, à l’intérieur de l’église, a lui aussi pu être sauvé par les sapeurs-pompiers (France 3).

Ce nouvel acte criminel confirme la tendance d’une augmentation sensible des atteintes aux lieux de culte chrétiens, révélées et dénoncées la semaine dernière : 673 pour la seule année 2014 sur les 807 à l’encontre des lieux de culte d’autres religions, a reconnu le ministère de l’Intérieur au lendemain de la profanation du cimetière de Castres. Après des mois et des mois de tombes saccagées, de crucifix arrachés, de stèles et objets funéraires brisés, à un rythme de plus en plus soutenu et sans la moindre réaction – ou si peu – des autorités françaises, le Premier ministre Manuel Valls a fini par dénoncer la triste profanation de Castres en la qualifiant d’« offense insoutenable ».  

« La profanation d’une église crée une forte émotion spontanée, mais qui ne dure pas forcément, constate Mgr Olivier Ribadeau Dumas, porte-parole de la Conférence des évêques de France (CEF), dans des propos relayés par Le Figaro. Il est extrêmement important qu’à chaque fois une plainte soit déposée. Nous demandons aussi aux pouvoirs publics de manifester leur désapprobation. Il me semble essentiel que l’on protège ces lieux : ce ne sont pas de simples salles de réunion ! Les dégradations sont une atteinte aux chrétiens, mais plus généralement à tous les Français. »

Tags:
ChrétiensÉglise
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement