Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 03 mars |
Saint Guénolé
home iconActualités
line break icon

Quand un maire PS écrit au pape François pour garder son curé

© Facebook

Sylvain Dorient - Publié le 16/04/15

Le maire socialiste de la Tour-d’Aigues (Vaucluse) implore le pape François de ne pas priver sa commune de « son » prêtre.

On n’est pas loin de Don Camillo… même si le prêtre dont il s’agit s’appelle Fermanel et non Fernandel ! Tel Peppone, Jean-François Lovisolo, le maire socialiste de la Tour-d’Aigues (Vaucluse), ne fréquente pas tellement l’église du village, mais assure que le prêtre s’est rendu « indispensable à la commune », rapporte le quotidien La Provence. Alors, quand le père Frédéric Fermanel a été appelé à Rome pour poursuivre sa formation, le maire a pris sa plus belle plume pour s’adresser au pape François. « Il a su fédérer bien au-delà [des paroissiens]… Il a su créer le dialogue, tisser des liens de fraternité au moment où notre société est caractérisée par le repli sur soi-même. »

On prend le prêtre pour le maire

Les deux hommes se connaissent bien et œuvrent ensemble à ce qu’ils appellent « une vision commune de l’humain et de la vie en communauté ». Présent aux manifestations, aux vœux du maire et au café du village, le père Fermanel est appelé tour à tour « Monsieur le curé », « Père Frédéric », « Fredo » et même « Jésus ». « Pour certains, je suis le maire, plaisante le religieux. On me parle des problèmes de rats, des poubelles… » Au café de la Poste, la patronne Carine veut lancer une pétition pour empêcher son départ : « Il fait des homélies magnifiques et, pour les enterrements, il a toujours une anecdote à raconter sur la personne. C’est parce qu’il prend le temps de parler avec tout le monde ». Son sens du contact et son écoute des autres auraient permis à certains non-croyants de retrouver le chemin de la spiritualité. Le maire est donc massivement soutenu par les paroissiens dans sa démarche !

« J’obéis à mon évêque »

Le principal intéressé reconnaît vivre cette séparation comme un déchirement : « Je suis très attaché à ce territoire, mais j’obéis à mon évêque ». Il doit suivre à Rome une formation de trois ans pour obtenir un doctorat, suite logique de son parcours d’universitaire ecclésiastique. Le maire, lui, aimerait trouver une solution pour que « son » curé puisse poursuivre ses études sans quitter la Tour-d’Aigues. 

Tags:
mairespretre
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Christine Pellen
GPA : mère génétique de 10 enfants, elle ne compte pas s’arrêter ...
2
BABY BOY
Mathilde de Robien
Ces prénoms de garçons qui portent en eux le sceau de Dieu
3
Anne Bernet
Les 110 innocents des Lucs-sur-Boulogne, le plus horrible massacr...
4
La rédaction d'Aleteia
Attention, ces saints vont prendre vie sous vos yeux !
5
LIBBY OSGOOD
Sandra Ferrer
Libby, la scientifique de haut-vol de la NASA devenue religieuse
6
cathédrale de Nice
Bérengère Dommaigné
Soulagement à Nice et Dunkerque, les messes sont autorisées
7
Rachel Molinatti
TikTok : le calcul « hallucinant » du père Matthieu
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement