Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
Aleteia

CINÉMA. Compostelle, le chemin de la vie

Partager

Un documentaire d’exception : pendant trois ans, le réalisateur Freddy Mouchard a suivi des pèlerins sur les routes du célèbre pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Dans son documentaire Compostelle, le chemin de la vie, sorti le 1er avril dernier, Freddy Mouchard pose un regard unique sur des voyageurs qui dépassent leurs limites physiques, mentales et géographiques.

Lui-même randonneur, le réalisateur a souhaité transmettre au public l'expérience de cette randonnée hors du commun. Caméra à l'épaule, il a filmé pendant plusieurs mois la route vers Compostelle (Espagne). Freddy Mouchard explique : « Je suis parti sur le chemin la première année avec une caméra, mais sans savoir si j’allais pouvoir faire un film. Je me suis laissé porter par les rencontres et les événements, sans aucune volonté de contrôle. J’ai ensuite analysé ce que j'avais vécu et je me suis dit que j’allais monter mon film de cette manière, en prenant le temps ».

« Faire naître l'homme nouveau »

Depuis l'idée de voyage qui germe dans l'esprit jusqu'au terme du pélerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle, le film s'intéresse à toutes les étapes que traverse le pélerin. Avec une seule question en tête : pour quelles raisons des centaines de milliers d'hommes et de femmes sont-ils attirés chaque année sur cette voie mystérieuse : effort physique, ascension spirituelle, défi personnel, contemplation de la nature ? Une seule chose est certaine, c'est une véritable transformation qui attend les pélerins : « L'alchimie du chemin opère peu à peu. Quand le pèlerin arrive enfin au terme de son périple, au cap Finisterre (Espagne), il brûle ses anciens vêtements. Le vieil homme disparaît pour faire naître l'homme nouveau », explique le synopsis. Les premières images promettent de découvrir le pélerinage de Saint-Jacques comme vous ne l'avez peut-être même jamais imaginé : plus qu'une banale marche ou une simple route touristique, un véritable chemin aux confins de la vie.