Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 28 janvier |
Saint Thomas d'Aquin
home iconActualités
line break icon

Mgr Cattenoz : « Les élus de la nation sont en train de perdre la tête »

DR

Liberté politique.com - Publié le 14/04/15

Le 10 avril dernier, sur RCF, l’archevêque d’Avignon est revenu sur la suppression du délai de réflexion avant l’IVG et les propos de Jean-Marie Le Pen sur le « détail » des chambres à gaz.

Lors de son intervention sur RCF le 10 avril dernier, l’archevêque d’Avignon a commenté l’actualité politique. Deux événements ont retenu son attention : la suppression du délai de réflexion demandé aux mères avant l’IVG, et le retour de Jean-Marie Le Pen sur le « détail » des chambres à gaz des camps d’extermination nazis. Voici des extraits de la retranscription de ses propos (le style oral a été respecté).

J'ai été touché d’entendre que l’Assemblée (nationale, ndlr) venait de voter la suppression des sept jours de réserve durant lesquels il était demandé à une femme qui voulait avorter de pouvoir prendre le temps de réfléchir, de consulter éventuellement. Je suis vraiment atterré de voir que si vous achetez une machine à laver ou une voiture sur Internet, vous avez le devoir d’attendre huit jours pour avoir confirmation de votre achat, et vous pouvez vous rétracter. Une femme maintenant peut mettre à mort l’enfant qu’elle porte — il s’agit bien de cela —, elle n’aura plus aucun recours possible.

Scandales pour l’humanité

On a le droit d’attendre huit jours pour acheter un matériel, et on a le droit de tuer l’enfant que l’on porte ! C'est, pour redire ce que Mère Teresa disait, le crime le plus odieux qui soit, car une mère en vient à vouloir tuer l’enfant qu’elle porte en son sein (…).

Je crois vraiment que les députés qui siègent la nuit feraient mieux de se reposer davantage pour pouvoir mieux travailler, avec de meilleures conséquences, dans la journée, car ces votes de nuit qui passent inaperçus sont des scandales pour l’humanité. Lorsque j’entends des députés de gauche, de droite, du centre, me dire :
« Monseigneur, ce n’est pas si grave que cela, c’est le sens de la société d’aujourd’hui… », [je leur dis] : « Excusez-moi, un enfant n’est pas une voiture ou une machine à laver ».

« En tant que citoyen »

Je ne donne pas seulement mon avis en tant qu’évêque, je le donne d’abord en tant qu’homme. En tant que citoyen, j’ai aussi le droit de m’exprimer. Je ne vois pas pourquoi on aurait le droit, parce qu’on est ministre de la Santé, de proposer des choses qui sont contre toute anthropologie. Demandez aux philosophes, aux médecins, aux scientifiques : ils vous diront tous qu’un fœtus est déjà un enfant en devenir, une personne humaine en devenir ; ce n’est pas une chose. Lorsque j’étais aumônier dans une école catholique, la directrice voulait que les filles aillent faire un stage en maternité pour assister à un avortement par aspiration, voir passer des petits morceaux de mains, de pieds… 

Je vous promets que j’attends [les explications] du ministre de la Santé pour voir si je donne vraiment mon avis en tant qu’évêque, ou si c’est simplement en tant que personne humaine qui réfléchit avec son intelligence sur le scandale de ce texte.

Je ne juge pas les personnes — je le dis toujours lorsque je prends position —, mais je juge les comportements. Là, je juge les personnes que sont les députés qui ont voté cela cette nuit ; je porte atteinte aux personnes car j’ai le droit de dire à ceux qui ont été élus par la nation qu’ils sont en train de perdre la tête. Je crois vraiment que le grand problème de notre société est que nos élus s’occupent de beaucoup de choses, mais s’occupent-ils vraiment du bien de l’homme ? Lire la suite sur Liberté politique

Tags:
avignonAvortement
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Tzachi Lang, Israel Antiquities Authority
John Burger
Une pierre portant l'inscription "Christ, né de de Marie" retrouv...
2
jeunesse et covid
Jeanne Larghero
Face au coronavirus, jouer la sécurité ou tenter le risque ?
3
Domitille Farret d'Astiès
Faustine et Bérénice partent à pied vers Jérusalem sans un sou en...
4
WEB2-Rene-Regalado-diocese-of-malaybalay.jpg
Agnès Pinard Legry
Philippines : le père René Regalado abattu de plusieurs balles da...
5
Xavier Patier
Séparatisme: "On vise la mosquée radicale et l’obus tombe sur l’é...
6
étudiante
Marzena Devoud
Le kit de survie spirituelle des étudiants confinés
7
Domitille Farret d'Astiès
Partir en mission en Inde, la formidable aventure de la famille C...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement