Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 08 mai |
Saint Aimé Ronconi
home iconActualités
line break icon

Syrie : L’espoir des chrétiens un an après l’assassinat du père van der Lugt

Facebook Care for Syrians

<span><span class="text_exposed_show">Jesuit fathers in Homs, Mourns the Jesuit Father Frans Vanederlocht , Who moved to kingdom of heaven after being shot in the head by unidentified masked person, after he Entered his residence in the monastery of the Jesuit Fathers in Bustan Aldewan area in the city of Homs. This calamity event caused the pain for all Jesuit Fathers in the period of the holy fasting , Supplicate to God to accept his immaculate soul And his stones blood to be the resurrection of the death experienced by our beloved Syria .<br /> <br /> Jesuit Refugee Service suspended all its relief activities in the city of Homs in the current time to resume all activities at a time to be announce later.<br /> <br /> Center Managements<br /> 7April 2014</span></span>

Radio Vatican - Publié le 09/04/15

Mardi matin, à Homs en Syrie, a eu lieu une célébration en mémoire du père jésuite néerlandais, assassiné dans cette ville il y a tout juste un an, le 7 avril 2014.

Lors du Regina Cœli du lundi de Pâques, le pape François a évoqué les nombreux chrétiens persécutés. L’Irak et la Syrie sont les pays dans lesquels les violences anti-chrétiennes sont les plus cruelles. Alesandro De Carolis, du service italien de Radio Vatican, a joint le nonce apostolique en Syrie, Mgr Mario Zenari. Il a pris part, mardi matin à Homs, à une célébration en mémoire du père Frans Van der Lugt, le jésuite néerlandais assassiné dans cette ville il y a tout juste un an, le 7 avril 2014.

Mgr Mario Zenari : Le père Frans, qui avait choisi de rester avec la population assiégée depuis deux ans, a été assassiné un mois avant la libération de la ville de Homs. Cet exemple est vraiment emblématique. Ce matin, ici, avant de célébrer la messe, j’ai vu beaucoup de gens et, chose qui m’a impressionné, de très nombreux jeunes ainsi que des familles venues de diverses parties de la Syrie, pas seulement des chrétiens mais aussi des musulmans, qui ont estimé et aimé le père Frans. En venant de Damas, ce qui représente deux heures de route, on passe à travers une zone désertique qui justement pendant les mois de mars et avril est recouverte d’un léger manteau vert. Une pensée m’est venue à l’esprit : ces chrétiens, ces gens qui souffrent, eux qui donnent leur vie parce qu’ils aiment leurs propres fidèles, leur propre peuple, ils sont comme ces semis qui ont été piétinés et qui finissent ensuite par germer. Cela, je dirais, c’est aussi un peu l’espérance de la Syrie qui est en train de vivre un drame très particulier. Tant de gens et tant d’innocents souffrent, des vies, comme celle du père Frans van der Lugt, sont brisées. L’important est de semer des germes de bonté, de non-violence, de respect de la dignité humaine, et ensuite ils germeront et ce sera le printemps, le véritable printemps arabe.

La mort du père Frans est emblématique des agressions que subissent tant de chrétiens en Syrie et ailleurs, et le Pape en ce temps pascal les a évoquées. Quelles impressions vous a faite sa dénonciation du « silence complice » du monde, son appel en faire plus pour porter secours aux personnes persécutées ?
Mgr Mario Zenari :
 Ce message du Pape, cette demande, est fort appréciée des chrétiens syriens, mais pas seulement. Je crois que c’est un devoir pour l’ensemble de la communauté internationale de protéger ces groupes minoritaires qui sont parfois agressés avec atrocité. En Syrie, c’est un devoir et le Pape fait bien de le rappeler : un devoir pour toute la communauté internationale. Et je dirais que ceci a encouragé, a donné de la force aussi aux chrétiens syriens. Ces appels ont aussi une résonnance particulière : le jour de Noël, François avait mentionné pour la première fois « la Syrie bien-aimée », et cet adjectif a beaucoup d’impact sur les chrétiens d’ici et, je le répète, pas seulement sur les chrétiens mais sur tous les Syriens, qui ont une grande estime pour le Saint-Père.

Comment avez-vous vécu les fêtes de Pâques à Damas, et quelles nouvelles vous sont parvenues des autres régions ?
Mgr Mario Zenari :
 J’ai célébré le Vendredi Saint à Damas, à la cathédrale grecque-catholique-melkite. Elle était remplie de monde, de chrétiens. Pourtant, dans toute la Syrie, ici aussi à Homs, j’avais entendu dire que plus que jamais les chrétiens ne rempliraient les églises. Je dirais que la foi et la prière sont une grande force face à la peur, l’anxiété vis-à-vis du futur, en particulier celui des chrétiens. La fête de Pâques a été vécue de manière particulière. Je crois, en effet, que nos chrétiens ont très fortement ressenti la Passion du Seigneur le Vendredi Saint. Tous les Syriens, les chrétiens, les musulmans et tous les autres, ont dû commencer un chemin de croix. Tant de souffrances, tant de morts… Maintenant, nous nous demandons à quelle station de la Via Crucis nous sommes arrivés… À la 14e, celle qui précède la Résurrection ? Ou bien sommes-nous encore au milieu du chemin de croix ? Voilà ce qui pèse un peu sur l’âme des chrétiens et, je dirais, de tous les Syriens.

Tags:
homsSyrie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Steuben_-_Mort_de_Napoleon.jpg
Agnès Pinard Legry
Napoléon s’est-il réconcilié avec Dieu avant de mourir ?
2
TEENAGERS, LOVE, PARK
Edifa
Comment distinguer le flirt de l’amour vrai ?
3
WEB2-ALEXEI NAVALNY-RUSSIA-shutterstock_1662094504.jpg
Agnès Pinard Legry
Russie : le message inattendu d’Alexeï Navalny pour Pâques
4
I.Media
Pourquoi la date de canonisation de Charles de Foucauld n’a...
5
Mathilde de Robien
Ces cadeaux de confirmation auxquels vous n’aviez pas pensé
6
POPE FRANCIS
Agnès Pinard Legry
Voici comment participer au « marathon de prière » du pape Franço...
7
Mathilde de Robien
Une émotion, une astuce de saint : accueillir la tristesse avec T...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement