Aleteia
Mercredi 21 octobre |
Sainte Céline
Au quotidien

Passez-vous assez de temps avec vos enfants ?

Public Domain

<span style="font-family:arial, sans-serif;font-size:13px;">What do parents&#039; duties as the &quot;primary educators&quot; of their children entail?</span>

Arthur Herlin - Publié le 03/04/15

Selon une étude américaine, ce n'est pas le temps passé qui compte, mais surtout la qualité de celui-ci.

Dans le cadre d’une étude à paraître dans le Journal of Mariage and Family, une équipe de sociologues a analysé les emplois du temps d’un échantillon d’enfants âgés de 3 ans à 11 ans en 1997, puis en 2002 lorsque ces mêmes enfants avaient entre 12 ans et 17 ans, rapporte le Washington Post. Les auteurs ont ensuite analysé des données sur la réussite scolaire et le bien-être émotionnel de ces petits individus. Verdict : elles ne semblent pas présenter de lien sensible entre un meilleur état général et la quantité d’heures passées avec les parents. Seule exception pour les adolescents qui ont moins de chance de sombrer dans la délinquance s’ils passent en moyenne six heures en famille par semaine.

Du temps « éducatif, parlé et asymétrique»

L’étude indique en revanche que le temps passé avec leur progéniture peut même être néfaste dans le cas où les parents sont stressés et fatigués. Cela tendrait à montrer que seule la qualité du temps doit être privilégiée. Mais alors, qu’est-ce que du « temps passé de qualité » ? Dans un article publié sur le site Atlantico, l’enseignant du primaire Pierre Duriot s’est penché sur la question. Pour lui, « ce n’est pas la présence conjointe qui fait la qualité, mais la relation. Celle-ci doit être éducative, parlée et asymétrique ».  

Selon ce professeur des écoles, la qualité découle directement du type de relation que nous avons mis en place avec l’enfant : « Ce temps est souvent fusionnel, débouche sur une forme de centrage permanent de l’enfant au sein des foyers ». Et c’est là que le bât blesse : le temps consacré ne doit pas servir à faire fusion avec l’enfant mais à l’élever vers l’autonomie. « Le temps éducatif est celui où l’on apprend à notre enfant à nous quitter en faisant en sorte qu’il ait envie de revenir, mais seulement de temps en temps », conclut Pierre Duriot.

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
Enfantsetude americaineVatican
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
WEB2-SAMUEL PATY-AFP-000_8TB6FJ.jpg
Agnès Pinard Legry
Professeur décapité : des intentions de prièr...
Domitille Farret d'Astiès
Une famille missionnaire sur le plateau de "L...
Edifa
Connaissez-vous vraiment toutes les missions ...
WEB2-ERIC DUPOND-MORETTI-AFP-080_HL_NORCHARD_1209116.jpg
Agnès Pinard Legry
La discrète visite d’Éric Dupond-Moretti à la...
RÓŻANIEC DZIECI
La rédaction d'Aleteia
Un million d'enfants vont prier le chapelet e...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement