Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 27 octobre |
Bienheureuse Emeline
Aleteia logo
home iconActualités
line break icon

Irak : Mossoul bientôt libérée ?

اخبار العراق - News of iraq / Youtube

Sylvain Dorient - Publié le 02/04/15

Alors que les forces kurdes maintiennent la pression sur la ville, l’État islamique semble se préparer à l'évacuer après l’avoir partiellement détruite.

La ville de Mossoul, investie après un terrible raid de Daesh au mois de juillet 2014, est devenue la capitale irakienne du pseudo califat. Mais sur place, plusieurs actions des djihadistes semblent laisser augurer un retrait de la ville.

Terre brûlée ?

Mossoul a connu de multiples destructions dues à la frénésie idéologique des djihadistes : la tombe de Jonas, des mosquées, des églises, les œuvres du musée de la ville… Cette fois, c’est une école de police qui a été détruite. La ville subit également les bombardements aériens de la coalition et de l’armée irakienne régulière. Outre la destruction de l’école de police, le déplacement récent d’otages retenus dans la ville, d’après des sources kurdes (notamment Rudaw), fait penser à une « mise en sécurité » de ce butin précieux aux yeux de l’EI.

Qui contrôlera Mossoul ?

Le commandement américain prévoit une vaste opération conjointe entre les Peshmergas kurdes et l’armée irakienne pour reprendre Mossoul. Elle débuterait au mois d’avril, selon un chef d’état-major américain cité par al-Jezira. De 20 à 25 000 combattants irakiens, appuyés par les Peshmergas au nord et par la Coalition dans le ciel, affronteraient les 1 000 à 2 000 combattants de l’organisation État islamique présents dans la ville. L’arithmétique joue en défaveur des combattants de l’EI qui risquent, comme par le passé, de ne mener que des combats d’arrière-garde et de miner le terrain qu’ils quittent.

Pourtant, le plan américain passe sous silence deux points importants. D’une part, comme lors de la prise de Tikrit (voir Aleteia), l’armée irakienne s’appuie sur des milices chiites, soutenues par l’Iran. D’autre part, les Kurdes convoitent depuis toujours la plaine de Ninive, au nord de Mossoul, et ils se battent contre l’État islamique depuis plusieurs mois. Personne n’imagine qu’ils puissent alors se contenter d’appuyer l’armée régulière sans rien demander ni obtenir en échange.

Tags:
État islamiquemossoul
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
WEB2-PERE-BRUNO-RAFFARA.jpg
Marthe Taillée
Bruno Raffara, père, grand-père et prêtre
2
BENEDICT XVI
Marzena Devoud
« L’art de bien mourir » selon Benoît XVI
3
Maria Paola Daud
Pourquoi Michel-Ange n’a-t-il jamais terminé cette Pietà ?
4
I.Media
Le pape François révèle les pays qu’il visitera dans les prochain...
5
SANDRA SABATTINI
Mathilde de Robien
Les magnifiques intuitions de la nouvelle bienheureuse Sandra Sab...
6
JOHN PAUL II
Marzena Devoud
Le jour le plus heureux de la vie de Jean Paul II
7
FELIX AND ELISABETH LESEUR
Theresa Civantos Barber
Ce couple est la preuve qu’un mariage sans enfants peut être fruc...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement